Quand les musiques classées « sauvages » donnent la leçon aux intellos

Les préjugés et les catalogages au faciès m’ont toujours exaspéré. Pourquoi un gars aux cheveux longs et portant un blouson noir serait-il un voyou ? Pourquoi un autre, à la coupe de cheveux iroquoise et décoré de pearcings et tatouages serait-il un abruti toxicomane ?
L’intolérance, sans aucun doute. La peur de la différence, aussi.
Et plus on est « intellos », et plus on a tendance à classer les gens en fonction de leurs apparences, ou dans le cas de musiciens, également, en fonction du style musical qu’ils interprètent.
Et pourtant …

La culture n’est pas toujours là où l’on croit qu’elle peut être …

Les gens « biens », « de bonne famille », ont toujours eu une réticence envers des styles musicaux tels que le hard rock ou le punk. Les bobos  intellos, qui se croient plus cultivés que la moyenne, écoutent-ils du hard rock ou du punk  ? Ben non ! Parce que c’est mauvais genre, ce ne sont que vociférations incohérentes ; en bref, ce n’est pas « intello ». Et en plus de leurs looks « dépravés », leur musique est bruyante et sauvage.
Mais ces bien-penseurs,  ont-ils pris la peine, au moins une fois d’écouter les paroles des chansons qu’ils dénigrent ?

Petit test (ouvert à tous) Rigolant

Sans aller chercher dans google, qui sait qui était Videla ?
Bien sur que certains le savent ; mais je parie en mille qu’on est en dessous de 10 % de ceux qui sont en train de lire, là, actuellement, qui connaissent cette personne.
La réponse vous est donnée par un groupe de hard rock, que l’on a toujours classé comme “bourin”, et qui, sur ce coup là, semble pourtant plus cultivé que ceux qui le classent :



Trust “La junte” / Paroles

Sous un soleil de plomb ils t'ont conduit au peloton
Sans broncher sans crier sans jurer sans prier
Le sabre s'est abaissé les bouchers ont tiré, tiré, tiré

La junte au pouvoir a frappé froide et dure
LA junte a épuré sans compter, sans hésiter
Main droite levée, poigne de fer sur la pauvreté
Sur le petit peuple et son enfer
Elections truquées, paysans raquettés
Opposants arrêtés, séquestrés, torturés dans les caves
Entre les mains d'anciens et nouveaux SS exilés
Nostalgie et futur entre quatre murs de sang
Parlez mode de vie, parlez démocratie
Face aux revendeurs d'armes étranger
Qu'ils soient US, Suisses, Français ou Soviets
Ils ne laisseront aux pauvres que les miettes

Militaires tortionnaires gagnez dans les geôles de l'Etat
La médaille manquante qui brillera à votre boutonnière
Engraissez-vous sur leur pleurs et leurs consciences
Que seuls les jours d'agonie et la mort donnera délivrance
A vous de maintenir votre cadence
Donnez-vous bonne conscience
En étant reçu chez l'étranger
Culture occidentale, autorité dictatoriale

La junte bien alignée, bien costumée et de poudre fardée
Le junte des dignitaires de haut rang qui semez vos idées dans le vent

Les juntes d'Amérique du Sud où ton seul droit est de te taire
Les juntes de Videla, Somoza, Pinochet, Stroessner
Qui avez les dépouilles de vos peuples comme butin de guerre
Enfin la junte qui propagande et nous prépare à l'alignement



Test niveau 2 (pour ceux qui ont réussi le premier) Rigolant

Allez, je vais être acerbe, caustique : allons plus loin dans la façon de dénigrer, de ceux qui se croient supérieurs à ceux qu’ils jugent, (et hélas pour eux la réponse va être caustique aussi … Arf!)
Toujours sans tricher, qui sait ce qu’était la makhnovtchina ? Là, je ne donne pas 5 % de gens (qui se croient cultivés, bien sûr) qui savent.
La réponse vous est donnée par un groupe punk des annés 80, qui n’a eu du succés qu’auprés du public punk, et que, évidemment, ceux qui les classaient dans “musique de merde”, n’ont jamais pu écouter. Et pourtant, en les écoutant, ils auraient pu connaitre, trente ans avant la requête google que risque de provoquer la visualisation de cette vidéo, cet instant d’histoire si fort, et sans doute si proche de leur idéologie, en plus !



Béruriers noirs “Makhnovtchina” / Paroles

Que ce soit l’armée rouge,
Les flics de Pretoria,
Malgré le sang qui coule...

Makhnovtchina, Makhnovtchina,
Tes drapeaux sont noirs dans le vent,
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang,
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang!

Par les monts et par les plaines.
Dans la neige et dans le vent,
A travers toute l'Ukraine
Se levaient nos partisans,
A travers toute l'Ukraine
Se levaient nos partisans!

Hey! Hey! Hey! Hey! Hey!

Makhnovtchina, Makhnovtchina,
Armée noire de nos partisans.
Qui combattez en Ukraine
Contre les rouges et les blancs,
Qui combattez en Ukraine
Contre les rouges et les blancs!

Makhnovtchina, Makhnovtchina,
Ceci est ton testament,
Tu voulais chasser d'Ukraine
A jamais tous les tyrans.
Tu voulais chasser d'Ukraine
A jamais tous les tyrans!

Hey! Hey! Hey! Hey! Hey!

Que ce soit l'armée rouge,
Les flics de Pretoria,
Malgré le sang qui coule,
Elle avance pas à pas
C'est la Makhnovtchina
Rien ne l'arrêtera,
A travers ta toundra
Rien ne l'arrêtera.
Rien ne l'arretera

Makhnovtchina !



(les paroles d’origine de cette chanson sont de Etienne Roda-Gil et sont consultables ici : http://les.barricades.free.fr/makhno.html )


Alors par pitié, messieurs et dames, érudits de gauche (ou même de droite ; mais vu les sujets abordés, je conçois que ces derniers soient peu intéressés), avant de classer les gens, et de les ranger dans des tiroirs, que vous avez décidé de ne jamais ouvrir, essayez de faire l’effort d’écouter ce qu’ils ont à dire, car peut-être que vous aurez plus à apprendre d’eux, qu’eux de vous…

5 votes. Moyenne 4.20 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/04/2013

×