Quand la censure Youtube privilégie la violence

La liberté de Youtube, plateforme de vidéos en ligne semble avoir pris un sacré coup derrière les oreilles : vidéos supprimées, comptes utilisateurs fermés. Et le tout, du moins en ce qui me concerne (vidéos musicales), pour un soi-disant respect des droits d’auteurs.
Droits d’auteurs, vous avez dit ? OK, pourquoi pas ! Mais là où je ne comprend pas vraiment, c’est pourquoi certaines vidéos passent sous ces fourches caudines, et d’autres non . La maison de disque me direz vous ; l’auteur, le compositeur ? Oui, ça tient la route. Mais ça ne tient la route que jusqu’à la prochaine chicane !
En effet, comment peut-il se faire que deux vidéos de la même version d’un même morceau du même groupe ne subissent pas le même traitement prohibitif ?

Comme à mon habitude, je vais prendre un exemple vécu personnellement. Chaque mois, je mets une vidéo en page d’accueil de mon site, et qui est « la vidéo du mois ». Cet été, je choisissais une chanson de Trust intitulée « bosser huit heures » : je vais sur youtube, je trouve la vidéo (qui était en ligne depuis presque trois ans), je la trouve donc « fiable » et intéressante. Et hop, la voilà intégrée dans mes pages.
A peine deux mois plus tard, parcourant par hasard ma liste de vidéos intégrées, je vois que celle-ci n’est plus accessible : « le compte de cet utilisateur a été cloturé ». Je me dis : « bon pas de chance » ; mais quand même, pourquoi ce compte a t’il été cloturé juste maintenant , là, au moment où je venais de le découvrir : pas de bol ! Je laisse courir à ce moment là : vacances d’été, détendons-nous et ne nous prenons pas la tête.
Septembre, la reprise, la rentrée, la fin de l’été, ma curiosité rebelle ressurgit, et je retourne voir ma vidéo qui n’existe plus ; et là, le texte de censure a légèrement changé ; on peut lire désormais, lorsqu’on essaye de lancer la vidéo, ce message : «  Le compte youtube associé à cette vidéo a été clôturé, car mous avons reçu, à plusieurs reprises, des notifications de tiers pour atteinte aux droits d’auteur ».  voir :
http://forget.e-monsite.com/videos/bosser-8-heures.html

Waah ! La censure de youtube s’affine ; hadopi, et les doits d’auteurs seraient-ils si puissants ?
Ma curiosité titillée, et mon soucis de pouvoir continuer à fournir à mes lecteurs la vidéo que je leur avais proposé, je retourne sur youtube et tape dans la ligne de recherche « trust  bosser huit heures ». Et oui, en effet la vidéo que j’avais intégrée sur mon site n’existe plus, mais …… la chanson en question est toujours accessible, mise en ligne par d’autres utilisateurs de youtube.
Je me dis alors que ces vidéos, n’ont pas encore été censurées parce que trop récentes. Et bien non ! Preuve à l’appui : ci-dessous, une vidéo de la chanson , mise en ligne en 2010.



Vous allez donc me rétorquer que la censure de celle que j’avais choisi porte sur les images et pas la musique.
Et bien non, figurez vous que la vidéo supprimée, n’était pas un clip officiel du groupe ou de la maison de disque. Les deux vidéos dont je vous parle, l’une supprimée, et l’autre toujours là, sont toutes deux des montages d’images amateur.
Et c’est là que ma rage monte, car la vidéo que j’avais diffusée montrait des images de revendications pacifistes, de dénonciations d’inégalités, de pauvreté, de trahison, mais le tout sans l’ombre d’une image violente. Si vous avez visualisé la vidéo de la même chanson qui est toujours visionnable sur youtube (et ci-dessus), vous verrez la « douceur » des images et la gentillesse du message !

Alors je dis « non » à youtube, et à sa censure aléatoire (ou sélective ?) qui privilégie la violence plutôt que la dénonciation politique. J’ai pris l’exemple de cette chanson, mais ce questionnement m’est déjà venu auparavant au sujet d’autres vidéos : les versions belles et nobles sont censurées et supprimées, et ne restent que les versions violentes et guerrières. Youtube ferait donc, discrètement l’apologie de la violence ? Je commence à sérieusement me poser la question …

4 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/10/2013

×