Italie, Banda Bassotti : le groupe vraiment à gauche ...

crée le 29/08/2009

LA BANDA BASSOTTI nâit en 1981 dans les chantiers de la périphérie de Rome, quand un groupe de camarades commence a organiser des initiatives de solidarité avec la lutte des peuples du Nicaragua, du Salvador, de la Palestine et du Pays Basque.

 


Ce groupe d'amis appuyèrent le FRONT SANDINISTE DE LIBERATION NATIONAL avec des initiatives de solidarité et la construction de brigades de travail. De 1984 a 1987 avec des camarades d’une coopérative de construction en bâtiment (XXV APRILE) et quelques amis, la BANDA participe, comme brigade de travail, à la construction de logements pour étudiants et d'une école.
De 1987 a 1989 le groupe donne vie à un groupe de Rock qui fait ses premiers pas dans les locales occupes et les manifestations de places. La BANDA avec quelques camarades de Rome met sur pied le projet : Gridalo Forte No al Fascismo ! No al Razzismo ! Un centre de documentation contre la discrimination raciale et contre le fascisme. De 1990 a 1991, s’organise a Rome un festival antiraciste, du même nom que le projet, qui se déroulera du 3 au 4 mai 1991, où y participeront diverses groupes antiracistes de toute l’Europe, avec débats, vidéos et concerts.
De ce centre de documentation, active durant 2 années, se crait l’étiquette Gridalo Forte Records qui sera suivit du projet Balla e Difendi. En 1991, avec d’autres groupes de Rome (Red House, Filo da Torcere, AK 47), La Banda Bassotti participe au projet Balla e Difendi. Un disque auxquels participeront les groupes les plus actifs appartenant aux mouvements politiques de Gauche de Rome, et produit par l’étiquette indépendante Gridalo Forte Records.

Après le succès de cette première initiative, suit le premier CD de La Banda Bassotti (FIGLIA DELLA STESSA RABBIA) produit en 92 par la meme étiquette discographique (Gridalo Forte).
Le disque reçoit un succès notable auprès du public et de la critique, multipliant de ce faite les engagements du groupe : d’une dimension citadine, le groupe passe rapidement au niveau national, puis international. Sans jamais abandonner ses propres racines, la Banda Bassotti commence a se faire connaître en Espagne, et en particulier au Pays Basques, où elle donne une série de concerts avec des groupes de la gauche indépendantiste.

Durantl’enregistrement du maxi CD «BELLA CIAO» (enregistre avec le groupe GANG) naû‘ l’idée de jouer au Salvador en faveur du FMLN. L’occasion se présente quelques mois après, en mars 92, avec les premières élections politiques générales au Salvador après 11 années de guerre civile. La Banda Bassotti, avec le groupe NEGU GORRIAK, joue sur la place centrale de San Salvador pour la fermeture de la campagne électorale devant 50.000 personnes.
Le bilan final de la tournée sera de quatre concerts en moins d’une semaine. Au mois de juin 95 le groupe émigre une quinzaine de jours au Pays Basque, au studio IZ, situe en montagne, et avec la complicité de KAKI ARKARAZO (technicien du son et guitariste de Negu Gorriak) enregistre l’album «AVANZO DI CANTIERE» toujours produit par GRIDALO FORTE RECORDS, et avec la collaboration de FERMI MUGURUZA pour un morceau traditionnel Mexicain : CARABINA 30-30.
Ce CD sort au Pays Basques et dans toute l’Espagne sous l’étiquette GORA HERRIAK RECORDS (filiale internationale de l’étiquette Basque ESAN OZENKI). Le disque est présente lors de nombreux concerts en Italie et dans toute la péninsule ibérique : Bilbao, Madrid, Barcelone, Valancia, Santiago de Compostele, Saragozza, Gasteiz, Oiartzun.

A l’été 95, sur la Plazza del Gas à Bilbao, pour les fêtes de la ville, la bande se produit avec Negu Gorriak devant 10.000 personnes.
Peu après la Banda Bassotti participe a la manifestation HITZ EGIN, en faveur de la liberté d’expression. Le mega concert est destiné a la récolte de fonds pour le procès contre NEGU GORRIAK intente par le générale de la garde civile GALINDO, pour la diffusion du morceau «USTALKERRIA». Il sera récolte 200.000.000 lires pour la défense du groupe. Y participeront une quinzaine de groupe Basques devant un publique de 12.000 personnes, et la Banda Bassotti y représentera la solidarité internationale.
Puis au milieu de l’année 96, un peu a cause de toute l’énergie dépensée et de l’inévitable difficulté d’allier contemporainement musique et travail, le groupe décide de s’arrêter.

En février 2001 le groupe Negu Gorriak, bien qu’il ne soit pas avec la Banda Bassotti, décide de maintenir la promesse de se réunir pour un concert a l’occasion de la fin du procès qui les opposait au colonelle Galindo, au sujet du morceau «USTALKERRIA» qui mettait en cause ce dernier. Le groupe Negu Gorriak gagna le procès. Le «pacte» prévoyait aussi que la Banda Bassotti se joigne a ce concert avec Negu Gorriak. La Banda Bassotti décide alors de s’agrandire en incorporant une section cuivre: SANDOKAN au trombone (chanteur du groupe ska RAMICCIA et trombone du groupe international FERMIN MUGURUZA DUB MANIFEST et du groupe RADICI NEL CEMENTO) et STEFANO CECCHI à la trompette ( trompetiste du groupe FERMIN MUGURUZA DUB MANIFEST et du groupe RADICI NEL CIMENTO). De nouveaux arrangements sont mis au point pour les morceaux et la bande part pour Bilbao.
Les deux concerts prévus en février pour le Pays Basques se transforment en trois, vu quantité de préventes et l’énorme demande de billets (30.000).
Saisissant l’opportunité la Banda Bassotti organise deux concerts a Rome le 15 et le 17 mars 2001. Le premier, en soutient a la manifestation contre la venue du naziste Haider a Rome, aura lieu dans un local de concert de Rome, et le second au Centre Social «VILLAGIO GLOBALE» devant 9.000 personnes.
L’engouement du public, face a ces deux concert «occasionnels» fut le déclic qui permit a la bande de retrouver l’envie et l’énergie de se produire a nouveau sur scène. Et des lors la bande a réorganiser son propre futur comme groupe. La Banda Bassotti a recommencé à se produire, et les demandes sont nombreuse aussi bien en Italie qu’en Espagne. En mai est sortit, toujours sous l’étiquette GRIDALO FORTE RECORDS, un double CD live du concert du 17 mars 2001 intitule «UN ALTRO GIORNO D’AMORE», enregistre au «VILLAGGIO GLOBALE» et mixé au studio GARATE au Pays Basques par KAKI ARKARAZO. Une vidéo de ce concert a aussi été réalisée et porte le meme titre que l’album.
FERMIN MUGURUZA a participe au deux concert donnes a Rome, et il y interprète deux des plus fameux morceaux de son premier groupe «KORTATU» : LA LINEA DEL FRONTE et ZU TRAPARTU ARTE. De la a été réalise le clip du morceau «CARABINA 30-30», et l’incorporation d’un saxophoniste : MAURIZIO GREGORI (saxophoniste du groupe RAMICCIA).

A l’été 2001 la Banda Bassotti est de nouveau en tournée en Italie, en Espagne et au Pays Basques jusqu'à septembre ou elle se produit a l’Independent Day Festival en compagnie de Manu Chao, Africa Unite... N’oubliant jamais ses principes, La Banda Bassotti associe a la Grida Forte organise, en octobre, à ROME, un concert de soutient a la mémoire du partisan WALTER DALL’OMO et de sa famille. Puis s’enchaû‹ent des dates en Italie et dans tout l’état espagnole.
En novembre 2001 la première tournée de 7 dates en Italie recueille autour de 30.000 personnes, et la seconde de 4 dates plus de 7.000 personnes. En décembre 2001 est sortit au Japon sous l’étiquette TWO CHILDREN RECORDS une compilation de la bande intitule «POETRY AND REALITY».

 


Discographie


Figli della Stessa Rabbia   Figli della Stessa Rabbia
   1992 Gridalo Forte Records - Album

Bella Ciao   Bella Ciao
   1994 Gridalo Forte Records - EP

 

Avanzo de Cantiere   Avanzo de Cantiere
   1995 Gridalo Forte Records - Album

 

Un Altro Giorno d'Amore   Un Altro Giorno d'Amore
   2001 Gridalo Forte Records - Double Live

 

L'Altra Faccia dell'Impero   L'Altra Faccia dell'Impero
   2002 Gridalo Forte Records - Album

 

Así Es Mi Vida   Así Es Mi Vida
   2003 Gridalo Forte Records - Album

 

Amore e Odio   Amore e Odio
   2005 Gridalo Forte Records - Album

 

Vecchi Cani Bastardi   Vecchi Cani Bastardi
   2006 Gridalo Forte Records - Album

 

Viento, Lucha y Sol   Viento, Lucha y Sol
   2008 Gridalo Forte Records - Album

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Bandit, bas sauta, du  haut Jura (libertaire)
  • 1. Bandit, bas sauta, du haut Jura (libertaire) | 09/09/2009
Quel plaisir de voir que d'autres que moi les apprécient en France

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×