Cali, le résistant au coeur tendre

 

 
 
Je suis pendu à votre cou dans le plus beau de mes rêves
Mais je ne me réveille jamais près de vous et j'en crève
Je suis pendu sous vos fenêtres au pied de l'arbre peut-être demain
La petite fleur qui va naître vous racontera mon chagrin
C'est quand le bonheur ?

Commençons par tordre le cou à quelques idées reçues : au pied du mont Canigou, dans la région de Perpignan, on peut rêver aussi bien de ballades symphoniques et mélancoliques que de chansons allègres, de pop-music que de cabaret, de guitares acoustiques que de violons entraînants. On peut même aller au bout de ses rêves et les réaliser, comme c'est le cas de Bruno Caliciuri dit Cali, auteur-compositeur-interprète né en 1968 et dont le talent singulier ne devrait plus longtemps rester le secret le mieux gardé de Vernet-les-Bains.

Penses-tu à moi comme je pense à toi
Penses-tu à ça aussi souvent que moi
Penses-tu que c'est la bonne cette fois
Penses-tu me faire oublier la conne d'avant toi

Revenons quelques années en arrière. S'il apprend seul la guitare, inspiré par le lyrisme de U2 et des Waterboys, c'est surtout sur scène que Cali va découvrir les rigueurs du métier, au sein de groupes locaux comme d'orchestres de bal. Tout est bon pour apprendre avant de se lancer, en 1994, avec le groupe Indy. Deux albums auto-produits et 200 concerts plus loin,la motivation est toujours intacte, mais c'est l'heure de passer à autre chose. Marqué par le rock indépendant, Cali se lance dans une autre aventure : Tom Scarlett. Il chante, co-compose, interprète et écrit tous les textes. Un album voit le jour en 1997, toujours auto-produit. Des concerts, toujours de concerts : 300 dates en 5 ans. Avec, au bout du parcours, une remise en question : et si c'était mieux tout seul ? Tom disparaît, Bruno déménage, fin du premier acte.

Aujourd'hui j'ai décidé de ne pas vous tuer
Invite ton amant dimanche à dîner
Dimanche c'est le jour
Des frites et du poulet

Après la montagne, la mer. Après la guitare, le piano. Cali écrit, compose, arrange des nouvelles compositions plus personnelles dans lesquelles il se met en scène. « Fais de moi ce que tu veux », « Tout va bien », « L'amour parfait ». Le temps passe vite : nous sommes déjà en 2001. L'année suivante, son répertoire est riche de 40 nouveaux morceaux. Il entre en résidence au Médiator, à Perpignan, et travaille sur une nouvelle formule scénique en quatuor : Hugues Baretge (guitariste) Julien Lebart (pianiste) et Aude Massat (altiste) l'ont rejoint. Fidèle à sa réputation, Cali tourne : des premières parties (Brigitte Fontaine, Bénabar), des festivals (Francofolies). C'est à La Rochelle qu'il est remarqué par Labels qui lui propose de produire et distribuer son premier « vrai » album, celui qu'il méritait depuis longtemps.

Alors ça y est c'est le grand jour tu t'en vas
Je te raccompagne jusqu'à la porte tu t'en vas
Regarde tu as devant toi un grand seigneur au coeur léger
J'ai à nouveau envie de tout sauf de te faire changer de projet
J'ai le sourire jusqu'aux oreilles
De te voir déguerpir ma vieille

Enregistré sous la houlette de Daniel Presley (Breeders, Faith no more, Spain, Venus) Cali et ses musiciens mettent ce disque en boite en deux étapes : en Angleterre (Parkgate) pour les instruments et les voix, puis au Médiator de Perpignan pour les arrangements de cordes. Des titres comme « Différent » ou « Fais de moi ce que tu veux » ont bénéficié pour les orchestrations du concours de Daniel Tosi (conservatoire de Perpignan) qui a également dirigé les musiciens de la Camerata. Le résultat est tout en nuances, à l'image de l'écriture de Bruno : un mélange inédit de tendresse et de vacheries, de désespoir et d'optimisme. Depuis Miossec, on n'avait pas entendu de propos aussi directs, de langue aussi bien pendue, d'ironie aussi sèche. Avec ce timbre si particulier qui respire à la fois le soleil et le bois, Cali panse ses blessures intimes au vitriol. Une fois guéri, il chante l'amour avec ivresse, cet « amour parfait » après lequel il court en faisant semblant d'y croire. Car en dépit de ses illusions perdues, c'est sur une note d'espoir que se termine l'album, ce premier album longuement mûri en fût.

DISCOGRAPHIE

 

 

Cali - L'espoir

L'espoir (2008)

1000 Coeurs Debout
1000 coeurs debout
Amoureuse
Comme J'étais En Vie
Comme j'étais en vie
Giusepe & Maria
Je Me Sens Belle
Je Ne Te Reconnais Plus
Je Suis Laid
L'avortement
L'espoir
Le Droit Des Pères
Les Beaux Jours Approchent
Paola
Pas La Guerre
Resistance
Sophie Calle N°108

 

Cali - Le Bordel Magnifique

Le Bordel Magnifique (2006)

C'est Quand Le Bonheur - Live
Dolorosa - Live
Elle M'a Dit - Live
Il Y A Une Question - Live
Je M'En Vais - Live
Je Ne Vivrai Pas Sans Toi - Live
Je Sais - Live
Je Te Souhaite A Mon Pire Ennemi - Live
La Fin Du Monde Pour Dans 10 Minutes - Live
Le Grand Jour - Live
Menteur - Live
Pensons A L'Avenir - Live
Qui Se Soucie De Moi - Live
Roberta - Live

 

Menteur (2005)

Je M'En Vais
Je Ne Vivrai Pas Sans Toi
Je Sais
Je Te Souhaite À Mon Pire Ennemi
La Fin Du Monde Pour Dans 10 Minutes
La Lettre - Exclusivité internet
Le Vrai Père
Menteur
Pauvre Garçon
Pour Jane
Qui Se Soucie De Moi
Roberta
Tes Yeux

 

L'amour parfait (2003)

C'Est Quand Le Bonheur
C'est Toujours Le Matin
Différent
Dolorosa
Elle M'A Dit
Fais De Moi Ce Que Tu Veux
Il Y A Une Question
J'Ai Besoin D'Amour
L'Amour Parfait
Le Grand Jour
Pensons A L'Avenir
Tes Desirs Font Désordre
Tout Va Bien

Engagé ?

Sa nouvelle chanson, issue du dernier album ...

Le spot de pub annonçant le nouvel album de Cali a reçu un avis défavorable du bureau de vérification de la pub. Pourquoi ? Parce que Cali fait une allusion directe à Dominique de Villepin et à Jacques Chirac en disant : « Je vais réduire la fracture sociale. En cent jours », suivis d’une voix off : « Menteur ! sortie de l’album… », Menteur étant le titre de nouvel album du chanteur…(Article paru le 27 octobre 2005 dans l'humanité)


Censurée - pub Cali

Chez Ruquier, face à Zemmour et  Nolleau , il défend son album et son engagement


Cali "Clash" Naulleau&Zemmour [1of2] Ruquier 09 02 08

 


Un écorché vif ...


Cali je te souhaite a mon pire ennemi

Qui sait s'entourer d'amis ... intéressants !

Cali et Jean-Louis Aubert


Engagement associatif ...

DROIT DES PERES

Le chanteur Cali reçu
au ministère de la Justice

NOUVELOBS.COM | 11.03.2008 | 07:53

Il plaide, avec son association "Les papas = les mamans", pour l'égalité des droits entre les pères et les mères en cas de séparation.

Le chanteur Cali (sipa)

Le chanteur Cali (sipa)

Le chanteur Cali et l'association qu'il soutient, "Les papas = les mamans", qui plaide pour l'égalité des droits entre les pères et les mères en cas de séparation, doivent être reçus, lundi 10 mars, à 15h00, au ministère de la Justice. L'association, "s'appuyant sur des cas réels de parents injustement exclus" de la vie de leurs enfants après une séparation, "développera les différents facteurs constatés d'exclusion parentale non fondée, leurs causes et conséquences discriminatoires", a précisé un communiqué de l'association annonçant la rencontre.
Cali et l'association pointent du doigt "les contradictions des décisions judiciaires familiales habituelles, qui vont dans le sens d'une véritable contre-démocratie dans les domaines de la famille et de l'égalité des sexes".

Mesures simples

"Les papas = les mamans" proposera au ministère "une série de mesures simples pour remédier à cette situation, et entre autres la mise en place de formations qui prennent en compte l'état actuel des savoirs sur la petite enfance, nettement en faveur d'un développement de la 'coparentalité effective'".
Cali, qui a deux enfants, a mis depuis plusieurs années sa notoriété au service de la cause des pères divorcés, un sujet qui lui tient particulièrement à cœur puisqu'il le touche personnellement.
Il l'a abordé dans plusieurs chansons, dont "Le droit des pères", qui clôt son troisième album, "L'Espoir", sorti début février.


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×