Guerre contre l'Iran ?

 

La guerre, la rupture tant recherchée ?

A quoi joue la France? Le couple Sarkozy-Kouchner prononce des mots de guerre que même Georges W. Bush ne prononce pas. Nous savions que l’un d’eux était proche des thèses américaines sur l’Irak mais, de là à franchir un pas auquel personne ne pensait, il y a vraiment de quoi s’inquiéter! Pourquoi une telle assurance et une telle arrogance? Qu’est-ce que la France de Nicolas Sarkozy cherche à gagner en jouant cette forme de rupture avec la France de Jacques Chirac? Vers quel objectif ce pouvoir veut-il embarquer notre pays?

Si en politique les promesses n’engagent plus personne, en diplomatie internationale, c’est exactement le contraire. Dire qu’on va faire la guerre si l’autre - l’Iran - ne passe pas sous les fourches caudines d’un tiers - l’Amérique de Bush - c’est s’engager à la faire réellement si les conditions qu’on a déclinées sont réunies. Ou alors, c’est ranger aux calendes grecques la crédibilité du pays qui a fait ces menaces. Et, ce pays, c’est le nôtre. La France du 6 mai 2007, dont la crédibilité internationale n’avait vraiment pas besoin de cela.

Nous ne sommes plus dans l’humanitaire. Le quai d’Orsay c’est autre chose. On n’est pas dans le management minute, dans l’émotionnel. La guerre, la vraie, ne se fait avec un sac de riz sur l’épaule. Ce sont de vraies bombes qu’on prétend vouloir faire tomber sur des civils innocents et beaucoup vont mourir pour de bon !

Contre qui veut-on faire la guerre ?
Contre le peuple iranien ? Qu’a-t-il fait à la France ? Qu’a-t-il fait à Bush ?
Contre son président élu, Mahmoud Ahmadinejad ? Alors, pourquoi pour punir un seul homme, faut-il aller punir son peuple à coup de bombes françaises, américaines et aussi anglaises ?

Pourquoi faire la guerre ?
Si c’est pour le pétrole, c’est l’affaire du peuple américain, qui suivra ou ne suivra pas son président !

Pour mettre la main sur les réserves de l’Iran, quatrième producteur de la planète après l’Arabie saoudite, la Russie et les Etats-Unis, il suffit juste d’accuser ce pays de vouloir construire une bombe nucléaire et de dire qu’il veut s’en servir pour mener un djihad contre l’Occident chrétien. Cela a marché avec l’Irak. Cela peut remarcher encore. Même avec une ONU déjà largement avertie et qui risque de voir son rôle réduit à nouveau, à epsilon.
S’il s’agit du fait que le pouvoir iranien désire construire une bombe nucléaire pour faire comme beaucoup, le sujet est totalement différent et mérite une étude plus poussée.

1er- Faut-il présumer que cette bombe serait potentiellement celle du monde musulman terroriste contre le monde chrétien ?

2e- Si ce n’est pas le cas - car on ne peut présumer d’une telle insulte à l’intelligence humaine - il faut alors dire clairement que désormais, plus aucun pays ne pourra se doter de l’arme suprême sans l’accord d’autres pays. Quels seront alors ces pays ? Ceux qui la possèdent déjà ? Ceux qui croient en l’apocalypse divin et, auquel cas, il faudra exclure l’Inde, la Chine, la Russie, le Pakistan et Israël ?

Puis, une fois le jury choisi, quels critères devront remplir ceux qui pourront construire ladite bombe ? Puis, quel système sera mis en place pour retirer l’agrément d’utiliser sa bombe au pays qui deviendrait trop dangereux ?
Ce type de questionnement n’est pas nouveau. Aujourd’hui cela fait sourire et pourtant l’histoire va peut-être repasser un plat largement froid.

Finalement, comment interpréter les propos de ce gouvernement français va-t-en-guerre ?

Ne serait-ce pas une démarche politicienne un peu macabre ? Pendant qu’on pense à préparer les armes pour préserver la paix - puisqu’on a dit que la guerre devenait possible - le pays ne pense plus aux promesses de campagne qui annonçaient la croissance, l’augmentation du pouvoir d’achat par plus de travail, une nouvelle dynamique et aussi la fameuse... rupture.

Rupture ! Ce mot si souvent entendu depuis le 6 mai 2007 est enfin là. Il devient aujourd’hui réalité. Peu de Français cependant s’attendaient à ce qu’il s’agisse de la rupture d’avec le NON de Chirac à l’ONU, contre l’entreprenant G.W. Bush. Non qui confirma le refus de notre pays de s’engager dans la guerre contre l’Irak pour une raison outrageusement spécieuse.

Cette époque courageuse et pleine de panache est désormais derrière nous !

 

Participez au débat / votez au sondage , ici : http://la-niche.top-forum.net/Debats-f16/La-guerre-contre-l-Iran-t258.htm#1493 


1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (2)

Clode
  • 1. Clode | 26/09/2007
Y-a pas d'argent pour la sécu et les laissés pour compte. Mais il y en aura pour faire une guerre!

Aurait-il oublié que la France est en faillite?...comme la dit Fillon.


SarkoNaboLéon veut prendre maintenant la place de bush?
Chien Guevara
  • 2. Chien Guevara | 26/09/2007
« Kouchner est passé de Médecins du monde à Militaires sans frontières » (Emmanuel Todd )

Merci Clode d'avoir ouvert le débat sur le forum !!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×