USA : un livre pour enfants, anarchiste et mignon, horrifie le Tea Party


« Donne des choses gratuitement » (John Seven et Jana Christy-Seven/Manic D Press)

« A Rule Is To Break » (« Une règle est faite pour être enfreinte ») est un livre pour enfants pas très conventionnel. Ecrit par deux Américains, Jana Christy-Seven et John Seven, il raconte l’histoire d’une petite fille aux cheveux bleus, Wild Child (« enfant sauvage »), qui apprend à être elle-même et à ne pas systématiquement suivre les règles.

Parmi les conseils prodigués par l’ouvrage – dont le sous-titre est « A Child’s Book To Anarchy » (« Livre pour enfants montrant le chemin vers l’anarchie ») :

  • « Pense par toi-même ! » ;
  • « Ne ressemble pas à tout le monde ! Sois toi » ;
  • « Donne des choses gratuitement » ;
  • « Fais ce que tu veux... ou ne fais rien, si tu préfères » :
  • « Peins des trucs sur la télé » ;
  • « Quand quelqu’un dit : “Travaille !”, tu réponds : “Pourquoi ?” ».


« Fabrique-le. Ne l’achète pas » (John Seven et Jana Christy-Seven/Manic D Press)

Le livre – publié indépendamment en juin 2011 puis réédité en novembre 2012 par Manic D Press, maison d’édition spécialisée dans les publications anarchistes – prône donc l’autodétermination, la différence et la débrouille. Forcément, ça ne plaît pas trop au Tea Party.

Sur LibertyNewsNetwork, site affilié au mouvement ultraconservateur, Eric Odom, membre du Tea Party de la première heure, juge l’ouvrage « affreux » et sa publication « purement choquante ». Pire : le livre est encensé par Bill Ayers, théoricien de l’éducation proche de Barack Obama, et surtout ancien membre des Weathermen, organisation opposée à la guerre du Vietnam et auteure d’attentats dans les années 60 et 70.

Eric Odom écrit :

« Bill Ayers, un gauchiste radical, terroriste et ami d’Obama, ne se contente pas de défendre [le livre] sur son compte Twitter ; ses commentaires de soutien sont listés sur la page Amazon. Si l’on juge une personne par les gens dont elle s’entoure, qu’est-ce que ça dit d’Obama ? »

Livre antimoralisateur

 

La couverture de « A Rule Is To Break » (John Seven et Jana Christy-Seven/Manic D Press)

Selon Jennifer Joseph, de la maison d’édition Manic D Press, « le Tea Party n’aime pas “A Rule Is To Break” parce que c’est anticapitaliste ».

Le livre est davantage un contrepied aux ouvrages pour enfants moralisateurs qu’une apologie de l’anarchie. Dans une interview au site Rocker Magazine, l’illustratrice du livre Jana Christy-Seven explique :

« Je préfère avoir un monde rempli d’enfants qui se demandent pourquoi ils ont besoin de faire telle ou telle chose plutôt que d’enfants qui obéissent aveuglément à chaque ordre que l’école ou leurs parents leur donnent. »

Les ventes, « plutôt bonnes » selon la maison d’édition, devraient être dopées par le coup de pub involontaire des conservateurs américains.


« Quand quelqu’un dit : “Travaille !”, tu réponds : “Pourquoi ?” » (John Seven et Jana Christy-Seven/Manic D Press)

Source : Lucile Sourdès  /  Rue89

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 13/12/2012

×