Revolucionarios : "On ne nait pas révolutionnaire... on le devient."

Nous vous proposons à la diffusion un documentaire intitulé « Revolucionarios ».
Durée 57 Min – Version VOSTFR.

Ce film, le premier d’une série, c’est la révolution cubaine racontée par celles et ceux, souvent anonymes, qui y ont participé d’une manière ou d’une autre.

Des témoignages qui permettront de comprendre la réalité de ce que vivait le peuple cubain avant l’insurrection, de découvrir les raisons de cet engagement dans la lutte et de voir comment chacun tentait d’agir durant les évènements.

Puis, pour finir, une occasion de prendre du recul sur cette période et sur plus de cinquante années de socialisme cubain.

Autant d’éléments pour mieux saisir la réalité d’un pays souvent décrié, pour mieux comprendre un peuple et son action.

Merci encore à toute celles et ceux qui ont participé à l’aboutissement de ce projet.

Bon visionnage.

Pour l’Art’Mur prod

Vincent Delbalat
Réalisateur

Nous sommes à l’ère de l’information en continue. Du fait divers anodin élevé au rang de problème sociétal majeur. Nous sommes dans un monde où l’information est source de monnaie et de pouvoir. Cette information peut être destructrice quand elle est mal rapportée, mensongère ou non dite.

Ce documentaire reflète l’envie de communiquer sur un sujet peu connu ou mal compris. Nous ne prétendons pas avoir toutes les clés mais nous souhaitons juste laisser la parole à celles et ceux qui ont vécu et fait l’histoire.

Non, la révolution cubaine ne fut pas le fruit de quelques enragés gauchistes utopiques. La révolution fut la conséquence directe d’une histoire compliquée entre Cuba et deux empires coloniaux qui se sont succédé sur cette "perle des Antilles".

Ce grand mouvement social n’aurait pu se faire sans le peuple. Le peuple qui aspirait à la dignité, à un toit, un travail, une médecine et une éducation.

Quel pays n’a jamais fait sa révolution ? Quel peuple ne s’est jamais soulevé pour sa souveraineté ?

Ces personnes interviewées symbolisent ce soulèvement. Leur histoire est cubaine, leurs rêves sont intemporels.

Merci à tous pour votre soutien humain, moral et financier.

Ludwig Rahard
Art’Mur prod

« Nous entrons dans la 57ème année de la Révolution. Et avec un peuple comme celui-ci, nous pourrons entrer dans la 570ème année de la Révolution ! » - Raul Castro, décembre 2014.

Pouvions-nous mieux dire ? Lorsque nous avons lancé le projet de "Revolucionarios" il y a plus d’un an, nous ne pensions pas que l’actualité nous rattraperait à si vive allure. Tant mieux. Alors commençons par un rappel très simple : il n’y a pas de Révolution sans Révolutionnaires. O surprise, car à force de parler d’un processus, on en oublierait de parler de son moteur principal : ces hommes et ces femmes, nourries de 150 ans de luttes, qui renversent un ordre établi et se lancent dans une entreprise de changement social radical - à 150 km d’un empire qui a déjà largement démontré sa capacité à écraser toute velléité de résistance sur le continent et même au-delà.

Ce documentaire est un témoignage, mais aussi un hommage.

Dans cette levée des résistances des peuples du Sud, et particulièrement sur le continent américain, le jeu qui s’est engagé est exceptionnellement riche et complexe. Nourris de toutes leurs expériences passées - des batailles perdues, des victoires éphémères, des résistances qui perdurent malgré tout jusqu’à devenir symboles - tous ces peuples apportent à leur manière les pièces qu’ils ont récupérées sur les champs de bataille. Dans ces contrées lointaines et mystérieuses ignorées par nos médias, et qui ne sont pourtant que les foyers de tous ces autres "nous", les esprits, les mains et les coeurs s’activent pour reconstruire un avenir de la planète qui ne repasserait pas par la case "départ". Alors, si vous entendez quelques rumeurs, si vous percevez quelques mouvements, ne vous laissez pas encore une fois duper par le système de propagande qui vous entoure. Dites-vous que c’est simplement l’Histoire qui redémarre. (extrait de l’introduction de Les Etats-Unis, de Mal Empire, ces modèles de résistance qui nous viennent du Sud - éditions Agone - par Danielle Bleitrach, Viktor Dedaj, Maxime Vivas)

Sans oublier qu’il n’est jamais trop tard pour leur dire « merci » car, soyez-en certains, l’histoire les absoudra..

Viktor Dedaj
Le Grand Soir


 

Revolucionarios

Ce film a été réalisé grâce au soutien financier de LGS via les dons de ses lecteurs et à l’apport humain et technique d’Art’Mur production. La réalisation de ce type de projets audiovisuels, loin des codes, leur diffusion, libre et gratuite, ne sont possibles qu’avec votre soutien. Si vous souhaitez pré-commander le DVD du film, envoyez un courrier à cette adresse : revolucionarios@legrandsoir.info Si vous souhaitez faire un don suivez ce lien

Un grand merci à Viktor Dedaj et Maxime Vivas, administrateurs du site d'information alternative Le Grand Soir, qui me publient depuis des années, et qui m'ont offert gracieusement par mail, l'accés à leur film, que je partage dans ma niche, aujourd'hui.

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Commentaires (1)

André Lefuneste
  • 1. André Lefuneste | 01/02/2015
Tes jappements sont ceux d'un chihuahua et tes histoires révolutionnaires sont en réalité des narrations conservatrice de gauche mais ça je ne te l'expliquerai pas pourquoi puisque tu n'y comprendrais rien, t'es qu'un nègre blanc qui va être sacrifié à l'autel de la bêtise humaine. Les 7 nègres du Québec ça fait rigoler bien mes vieux grands parents.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 23/01/2015

×