Les restos du coeur

Les restos du cœur (23e édition)

Coluche5 Aujourd'hui s'ouvre la 23e campagne des Restos du cœur.

Cette action, destinée à l'origine à être temporaire, est devenue une habitude, au fur et à mesure que la précarité s'amplifiait en France.

Lors de leur première campagne, en 1985-86, les Restos du cœur ont distribué 8,5 millions de repas.

Lors de leur 22e campagne, à l'hiver 2006-2007, ils ont distribué 85,1 millions de repas.


Christine Boutin, ministre de la Ville, et le chanteur Bénabar ont participé, lundi 3 décembre à Paris, au lancement de la 23e campagne des Restos du Cœur, dans un des centres qui les accueillent.
"Triste de voir que la précarité et l'exclusion sont installées" chez nous, Christine Boutin a relevé que 12% de nos concitoyens vivent en dessous du seuil de pauvreté (817 euros par mois) et que beaucoup ont du mal à se nourrir. "Je suis venue pour vous dire 'tenez bon'", a-t-elle lancé à l'adresse du président des Restos du Coeur, Olivier Berthe, en assurant qu'elle s'efforcerait de "faire en sorte que nos aides soient mieux adaptées".
Un cinquième des personnes qui fréquentent les Restos n'ont pas de logement et 10% sont des travailleurs pauvres, a rappelé Olivier Berthe.

Hirsch, Charasse et Hidalgo présents


Pour Bénabar, qui participe aux concerts des Enfoirés, ces artistes qui soutiennent l'initiative lancée par Coluche en 1985, "les politiques ne font pas leur travail puisque les Restos existent". Même si les concerts des "Enfoirés" fournissent aux Restos un tiers de leurs ressources, il s'est défini lui-même comme "bénévole". Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives, l'ancien ministre PS Michel Charasse et Anne Hidalgo, première adjointe (PS) du maire de Paris, sont également venus manifester leur soutien.

81,7 millions de repas servis en 2006-2007

Les Restos du Cœur ont servi depuis leur création par Coluche, en 1985, un milliard de repas, dont 81,7 millions à plus de 700.000 personnes au cours de leur campagne 2006-2007. Le chiffre inquiète les 51.000 bénévoles.
Les responsables notent également que le nombre de personnes accueillies a augmenté de 10% ces deux dernières années car, remarquent-ils, "même si le chômage baisse, ni les allocataires de minima sociaux ni le nombre de personnes en dessous du seuil de pauvreté ne diminuent". "La banalisation des situations de grande précarité, ajoutent-ils, amène certains, qui y répugnaient auparavant, à pousser les portes de notre association".
Sur tout le territoire, il y a 1.900 centres et antennes ainsi que 240 Restos et Points Bébés du Cœur.

Chantiers d'insertion


Au-delà de l'aide alimentaire, et pour permettre aux personnes accueillies de sortir durablement de l'exclusion, les Restos développent des chantiers d'insertion qui emploient 1.200 salariés en contrats aidés. Grâce à ce dispositif, remarque le président des Restos, Olivier Berthe, un quart des personnes trouvent un travail définitif.
Pour combattre l'exclusion "à la racine", l'association a aussi mis en place 165 ateliers d'accompagnement scolaire.

Les "Enfoirés" mobilisés


Les Enfoirés ont jusqu'à présent fait bénéficier les Restos d'environ 14 millions d'euros, soit 25% des besoins de la campagne Hiver.
Les Restos se mobiliseront aussi en faveur d'"un droit au logement pour tous", ainsi que pour la défense des contrats aidés.
Les dons aux Restos du Cœur ont progressé de 50% en cinq ans et le nombre de donateurs réguliers est de plus de 480.000.
Cette part des ressources de l'association, aidées par "l'amendement Coluche" -qui permet de déduire de la déclaration d'impôts les dons faits aux associations caritatives-, est la plus importante.

                     

Les restos du cœur comptent sur vous.

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

LORIDE
  • 1. LORIDE | 20/11/2009
té bo coluche lol mdr
restos a vie
  • 2. restos a vie | 18/12/2010
siMr coluche était toujours vivant , je pense qu il aurait davantage impliqué le gouvernement , dans sa mission un boulot pour chacun avec un toit , gouvernement sa suffit toutes ces disparitions d entreprises et délocalisations qui affaiblit le sous diplomé a la mandicité pauvres de france réveille tois , les restos de coluches ces contre sa volonté ( dans le respect de son souhait a titre temporaire ) un travaille pour chacun retrouve sa dignité enfoiré de gouvrenants !!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×