Fermeture de Guantanamo

La fermeture de Guantanamo confirmée par Obama

Par ailleurs, le futur président américain déclare qu'il entend donner un coup d'arrêt à la torture comme méthode d'interrogation par l'armée américaine.

Barack Obama a confirmé dimanche sa volonté de fermer le centre de détention de Guantanamo Bay (Cuba).

«J'ai dit plusieurs fois que je voulais fermer Guantanamo, et je vais m'y tenir», a-t-il déclaré lors de son premier entretien télévisé depuis son élection le 4 novembre.

Le prochain président américain a promis plusieurs fois pendant sa campagne de fermer le centre de détention situé à Cuba, symbole des excès de «la guerre contre le terrorisme» menée par George W. Bush et critiqué par la communauté internationale.

Ouvert début 2002 sur une base navale américaine située au sud-est de Cuba, le centre de détention retient aujourd'hui 255 détenus sur les 800 qui y sont passés.

Contre tous les principes de la justice américaine, ces hommes sont détenus pour une durée illimitée sans aucun chef d'inculpation. Simplement déclarés «combattants ennemis» par un tribunal militaire, ils ne disposent que depuis juin d'une possibilité de recours devant un tribunal fédéral.

Par ailleurs, Obama a également confirmé qu'il entendait donner un coup d'arrêt à la torture comme méthode d'interrogation par l'armée américaine: «J'ai dit plusieurs fois que l'Amérique ne torture pas. Et je vais m'assurer que nous ne torturons pas.»

La fermeture de Guantanamo et l'arrêt de la torture, a ajouté Obama, «font partie d'un effort pour permettre à l'Amérique de retrouver son rang sur le plan moral».

Fermer la prison de Guantanamo s'annonce une tâche des plus délicates pour le nouveau président, qui devra trouver une solution pour ces détenus qualifiés de «pires terroristes» par l'administration sortante et que personne, ni aux Etats-Unis ni à l'étranger, ne s'empresse d'accueillir.

1 vote. Moyenne 0.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×