Taxer les sodas pour lutter contre la crise

S'il faut taxer le coca, taxons aussi le cola ...

 

Rappel :

Pour grappiller quelques recettes supplémentaires, le gouvernement va taxer les sodas. Lutter contre l’obésité, oui, à condition que cela rapporte !

Enfin ! Il aura fallu une sévère crise de la dette pour que les pouvoirs publics s’intéressent à la prévention de l’obésité. Mercredi, François Fillon a annoncé, en même temps qu’une augmentation du prix du tabac et une hausse de la fiscalité sur les alcools forts, la création d’une « taxe soda », censée rapporter 120 millions d’euros. « Ces mesures sont plus que des mesures financières », a immédiatement justifié la secrétaire d’Etat à la Santé Nora Berra. « Ce sont des mesures sanitaires qui vont directement soutenir les actions de prévention et de lutte que nous menons dans le cadre de nos politiques de santé publique ». 

Qu’attendons-nous alors pour taxer aussi les fast-food, les gâteaux et autres bonbons, interdire les réclames pour des produits trop gras, trop sucrés et trop salés aux heures où les enfants regardent la télévision, ou encore mettre en place des programmes d’éducation nutritionnelle ?

Source, et suite :      



2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

Pierrot de la niche
  • 1. Pierrot de la niche | 29/09/2011

Taxer les sodas sans sucre ajouté...mais ne surtout pas taxer les sodas à l'aspartame, cette daube. C'est bien se foutre du monde !

Pierrot de la niche
  • 2. Pierrot de la niche | 13/10/2011

Dernières nouvelles :
1) la taxe est doublée
2) elle est élargie aux sodas avec édulcorants.
Ça n'est manifestement plus la lutte contre l'obésité
mais bien la course au fric ! :-))))

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×