Prime à la casse : et ils sont où les écolos ?

La prime à la casse a baissé en 2010, mais nombreux sont les constructeurs qui proposent des primes complémentaires...

Au 1er janvier 2010, le montant de la prime à la casse a été revu à la baisse. En effet, il est passé de 1.000 euros à 700 euros pour un véhicule âgé de plus de 10 ans. Ce qui explique que le nombre de voitures neuves vendues au cours du mois de décembre 2009 a connu une forte hausse.

Pour ne pas voir les ventes s’effondrer en ce début d’année 2010, les constructeurs jouent la carte de la générosité.  Ainsi nombreux d’entre  entre eux comblent la différence voire double le montant de cette prime à la casse 2010.

Peugeot étend la prime à la casse aux véhicules de 8 à 10 ans et propose 1 400 euros. Pour les véhicules de plus de 10 ans, il rajoute 700 euros.

Citroen propose une prime verte de 1 500 euros pour un véhicule de 8 à 10 ans, et 700 euros pour les plus de 10 ans.

Renault est moins généreux en ne proposant que 1 000 euros (8 à 10 ans) et en rajoutant 300 euros pour les plus de 10 ans.

Ford étend également la prime à la casse (700 euros) aux véhicules de 8 à 10 ans. Et Opel propose la même offre que Peugeot.

Source : http://www.auto-dispo.fr


Si je sais bien lire, ou plutôt, si je sais oublier le nombril de mon portefeuille et analyser le fondement et les conséquences :

  • La fameuse relance passe par le consumérisme ; jusque là, rien de bien surprenant, ça frolerait presque la logique.
  • Mais le consumérisme, c'est de la pollution, non ?
  • Le gouvernement veut taxer la pollution, non ?
  • Et pourtant il donne par ce biais des primes à la pollution  ...... non ?
  • Notre gouvernement est très très fort : il vient d'inventer la prime à la taxe ! (ou plutôt l'inverse ?)

Vu le titre de l'article, et ces cinq lignes mathématiquement implacables, je pense que tout lecteur a déjà compris. Mais laissez-moi me faire un petit plaisir en en rajoutant ...

Déjà décortiquer pour bien comprendre : "prime à la casse", ça veut dire quoi ? Que votre ancienne voiture va être détruite, broyée, atomisée. Moi, rien que ça, ça me fout déjà le bourdon ; sans doute trop sensible, un excés d'affectif ...

De mon temps, et il n'y a pas si longtemps, on détruisait les voitures inaptes à rouler, ce qu'on appelait des épaves. Il y avait une certaine logique : ça ne marche plus, c'est irréparable, on ne peut plus rien en faire d'autre. ---> Epave ---> Destruction.

La prime à la casse du gouvernement, c'est quoi ? On te donne du fric pour détruire ta voiture si elle a plus de 10 ans.

"plus de 10 ans" ? si je suis le raisonnement du gouvernement, à 9 ans et 364 jours, t'as une voiture, et le lendemain, t'as une épave !

Détruire quelque chose qui marche, ET qui a été validé par le contrôle technique, pourtant de plus en plus draconnien, quelque part, ça me gène (pourtant je ne me revendique pas écolo).

Les constructeurs, déjà bien relancés par cette prime "bourgeoise" , en rajoutent une couche : désormais, vous pouvez épaviser votre voiture qui roule à merveille dès qu'elle a atteint l'âge de 8 ans ! Alors là, excusez-moi, mais je ne peux que dire "bravo" ! Quelle riche idée que de broyer une véhicule qui marche superbien !

Alors, ils sont où les écolos, sur ce coup-là ?

(J'ai une petite idée en fait : je suppose chez un concessionnaire pour changer de voiture...)

P.S : ma voiture a 13 ans, et (je touche du bois) zéro panne depuis sa naissance. Aurais-je du l'euthanasier depuis 5 ans pour profiter de cette mesure capitaliste anti-écologique ? ...

Casse du marché de l'occasion

Il n'y a pas si longtemps, les constructeurs vous reprenaient votre ancien véhicule, ils le retapaient et le revendaient en occasion, avec en général une garantie de trois mois. Avec cette prime à la casse, allez donc chercher une voiture d'occasion !

Vous me direz, déjà en 1994-1995 Balladur, puis Juppé en 1995-1996, avaient fait monter les chiffres de vente de voitures neuves avec des primes à la casse. Mais lorsque ces primes avaient stoppé, les constructeurs n'avaient pas prolongé, ils proposaient juste des remises ou des reprises ; ces dernières renflouant le marché de l'occasion.

On oblige désormais les petits revenus, les chomeurs, les étudiants, les nouveaux permis à acheter du neuf. C'est proprement scandaleux et antisocial. Et en plus, on génère des tonnes de dechets dont on aurait pu se passer, car ces véhicules roulaient encore sans danger ni pollution excessive (y'a le test obligatoire du contrôle technique tous les deux ans, pour juger ça).

Et ils sont où les écolos ?

Je vous joins pour terminer trois commentaires sur le sujet, reçus sur d'autres sites de publication :

Par voxagora (xxx.xxx.xxx.222) 27 mai 16:02

Non seulement nous n’achetons pas bio
parce que c’est trois fois plus cher,
mais vivement la fin de la prime à la casse,
que je puisse enfin acheter une vieille voiture à 800 euros !

Par jesuisunhommelibre (xxx.xxx.xxx.27) 27 mai 18:57

La prime à la casse est une vrai escroquerie : elle a sauvé, parait-il, deux ou trois mille emplois dans l’industrie automobile. Elle en a détruit quinze mille dans les petits garages de réparation. Elle a privé de voiture tout ceux qui n’ont pas les moyens de rivaliser financièrement contre cette prime : des étudiants, des chômeurs.

Et il ne faut jamais oublier que l’argent distribué d’un coté, est toujours pris d’un autre.

Par clode Le 17/06/2010 à 10:43

Renault et d'autres marques. planche sur la voiture jetable. Pas d'entretien.Tu la balance à la ferraille fin de la première vidange ou si tu as les freins ou pneus à changer. Je dirai, pour caricaturer, "Lorsque le cendrier est plein".
Le gouvernement n'a pas attendu qu'elle sorte sur le marché. Il à mis en place "la prime à la casse".J'appelle ça une incitation et un financement à la voiture jetable.
Et ils nous rendent coupable de faire trop de déchets?

Merci Clode pour le tuyau sur la voiture jetable ; en voici le modèle américain :

General Motors annonce des ventes record de voitures jetables

4 mars 2001 - theonion.com   (traduction automatique google - désolé ! Non décidé)

 DETROIT-Dans un rapport publié lundi, General Motors a annoncé croissance de 56 pour cent pour le premier trimestre de 2001, les fonctionnaires à accroître ses profits entreprise attribue à lancer un franc succès Février de la fantaisie GMC, le premier non-rechargeables, automobile jetables.

Fait ses débuts au coût de 1100 $ chacune, les véhicules sont battant des salles d'exposition le plus rapidement que les concessionnaires peuvent les stocker.  Avec l'essence installée en usine, une radio AM / FM avec deux stations, et d'une batterie de neuf volts pour alimenter l'allumage, la fantaisie est d'attirer les automobilistes à la recherche d'commode, le transport sans tracas.

«Je suis une mère de quatre occupés", a déclaré Winston-Salem, NC, femme au foyer Hannah Plunkett, qui achète un nouveau caprice Grande fourgonnette tous les sept à dix jours.  «Je n'ai pas le temps de changer l'huile, faire tourner les pneus, remplir le réservoir, ou de traiter avec l'un des maux de tête d'entretien autres que vous avez avec l'ancienne voiture réutilisables. Mais avec mon coup de tête, les parties n'ont jamais le temps de l'âge. "

"Le Caprice est la vague de l'avenir», a déclaré Glen amateur Shriver, qui a récemment conduit à son domicile à Eden Prairie, MN, à Daytona Beach, FL, pour la première Convention annuelle Caprice propriétaires, quatre la consommation des véhicules dans le processus. "I've already collected all eight colors." «J'ai déjà recueilli l'ensemble des huit couleurs."

"Enfin, je peux sentir à l'aise à enseigner à mes enfants à conduire la voiture familiale", a déclaré Harold Sperber de Chillicothe, OH.  "Et quand mon aîné se comporte mal, je peux menacer de jeter sa voiture de là."

" Introduit à la nation dans une publicité diffusée durant le Super Bowl XXXV, le caprice de "Salut .... Et Bye" spot comporte une succession rapide-le-feu de slogans vantant les avantages de la nouvelle voiture, y compris «jouir de cette nouvelle voiture Smell Tous les temps »,« Pas de rouille, aucune réparation, Sans blague, "et" ne jamais payer pour une voiture laver de nouveau. En fait, nous vous demandons de ne pas laver la fantaisie, comme l'eau chaude peut faire fondre la colle Holding Le cadre ensemble. "

Image : le Caprice de tableau de bord, qui comprend une jauge de gaz qui permet de savoir quand les conducteurs de se défaire de la voiture.

Lorsque des gaz, la voiture peut être abandonné sur le bord de la route ou retourné au revendeur pour un dépôt de 10 $.  Pour 100 $ de plus, les acheteurs peuvent acheter le Distinct caprice, un modèle haut de gamme qui possède plus spacieux salon, l'essence super sans plomb, et un magnétophone avec une pré-inséré, ruban non éjectables de choix du propriétaire.  Le Distinct Caprice offrira également la possibilité supplémentaire conducteurs d'aller en sens inverse.

"Nous avons ici à GM sommes ravis du succès de la fantaisie», commente G. Richard Wagoner.  «Histoire d'amour de l'Amérique avec la voiture, combinée à son amour des produits jetables, a précisé énorme succès pour nous. Tant que l'industrie américaine continue à produire de l'aluminium et le polystyrène, nous allons continuer à faire Whims aussi vite que nous le pouvons."

Le véhicule a également donné une impulsion à GM chiffres de l'emploi.  Bien reprocher ces dernières années pour les mises à pied rampant, GM a embauché des milliers de travailleurs à la chaîne de nouvelles pour répondre à la demande de la fantaisie, qui peut prendre plus de 450 hommes-minutes pour assembler.  Wagoner a également noté que le caprice des coûts beaucoup moins à fabriquer que les automobiles classiques en raison du fait qu'il ne nécessite pas de courroie de ventilateur, le système de distribution de pétrole, ou d'autres parties nécessaires pour le fonctionnement à long terme d'un véhicule.

En réponse au succès du Caprice, les constructeurs concurrents se préparent à l'encontre de leurs propres lignes de voitures jetables, y compris les Temporaire Ford et Chrysler le culbuteur. En 2002, Mitsubishi Ditch sera dévoilé plus tard cette année, avec un prix de la vignette prévue de 799 $.

Source : http://www.theonion.com/articles/general-motors-reports-record-sales-of-new-disposa,1491/
  (traduction automatique google - désolé ! Non décidé)

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

legrandsoir
  • 1. legrandsoir | 24/06/2010
Précision utile : l'article du site The Onion est un satire, évidemment.
pierrot de la niche
  • 2. pierrot de la niche | 02/07/2010
Arf ! l’article sur la Caprice…et sa traduction ! mdr !
Faut pas prendre Google pour traduire !
* * * *
Pour le reste, aux consommateurs aussi de ne pas tomber dans tous les pièges. Le jetable se trouve partout et le but des fabricants est de nous inciter à dépenser pour s’enrichir et enrichir les actionnaires, pas à réduire les déchets. Regardez les publicités : il y a toujours une « nouveauté » pour nous attirer. Un nouvel ordinateur, un nouveau téléphone portable, une nouvelle cafetière... Si nous n’avons pas ces nouveautés, nous sommes ringards ou nous ignorons ce qui est bien ( ou bon ). Quel besoin avons-nous de changer trop vite ? Un café « à l’ancienne » avec des filtres est-il vraiment beaucoup moins bon qu’un café avec des dosettes ? Le nombre de dosettes qui partent dans les poubelles après usage ! Gaspi ! ( tiens, ce mot rappelle quelque chose ! ) Le nombre de téléphones portables en très bon état qui partent au recyclage ( mon œil ! ). Gaspi ! Le nombre d’ordinateurs encore valables qui partent en Chine où des gosses s’intoxiquent en chauffant le corps de l’unité centrale avec un briquet pour identifier le type de plastique. Gaspi et empoisonnement !
Liste non exhaustive, pas la peine d’insister.
Les voitures jetables avaient déjà été étudiées, voilà pas mal d’années, avant le premier choc pétrolier, par de nombreux constructeurs et non des moindres. Volkswagen par exemple.
A défaut de relancer vraiment ces voitures, les constructeurs utilisent toutes les ficelles. Les primes à la casse en sont une, avec la bénédiction des dirigeants, leurs amis. L’augmentation de la taille d’un modèle, version après version, en est une autre. Prenez les premières « Clio »…et comparez avec les derniers modèles. Les premières étaient des citadines, les dernières sont des compactes, routières même avec le modèle « estate ».
En plus, un problème restera toujours : la « crise » n’est pas pour tout le monde. « Achetez vert » , « Soyez écolo-responsable » et dans le même temps, le nombre de grosses berlines, le nombre de 4 x 4 est impressionnant. Tout le monde n’est pas fauché ! Ce ne sont pas ces clients là qui se sentiront touchés par l’environnement et le gaspillage, au contraire !
Ce sont les petits consommateurs qui sont culpabilisés de façon fallacieuse en les traitant de pollueurs.
Une remarque encore, pour en rajouter à l’article : le manque de fiabilité. Le nombre de matériels conçus pour ne pas durer : les anciennes machines à laver, les anciens téléviseurs pouvaient tenir une quinzaine d’années. De nos jours...
Même des fabricants français d’électroménager, réputés, ont délocalisé en Chine une partie de leur production. Achetez français ! Je sais par un ingénieur travaillant pour une de ces grandes marques que la moitié de leurs moteurs provenant de Chine sont en panne pratiquement dès leur arrivée en France. Les travailleurs français coûtent chers ( mensonge ) mais les travailleurs chinois coûtent cher aussi, en définitive.
Avec une plus grande pollution en prime, chez eux et chez nous.
Toujours pour le plus grand bien des capitalistes.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×