Le "cas Daffy" : dead or fighted !

Tuer Un Prisonnier De Guerre est Un Crime - Video Des Derniers Moments De Kadhafi

Tuer un prisonnier de guerre, fusse-t-il Muammar Kadhafi , est un crime et ceux qui l’ont assassiné sont des criminels de même que ceux qui ont applaudi à son assassinat ceux là même qui n'avaient aucun intérêt à ce qu'il soit jugé devant la CPI et révèle tout ce qu'il savait sur leurs sales magouilles. La France ne doit plus être gouvernée par des criminels : Honte à cette France là qui ne respecte pas le Droit International mais impose sa loi du talion. UMPS Dégagez !
Tuer Un Prisonnier De Guerre Est Un Crime - Video  Des Derniers Moments De Kadhafi

Contrairement à ce qui a été montré sur la chaîne arabe de propagande Al Jazeera, Muammar Kadhafi a été blessé et fait prisonnier par les barbares extrémistes musulmans du CNT.

Une vidéo amateur récupérée par l’AP montre clairement qu’il a été pris vivant et non pas mort. La vidéo le montre juste après son arrestation à Syrte encerclé par les fanatiques du CNT qui crient en arabe « Dieu est grand ».

D’après la vidéo de médiocre qualité on peut voir que Kadhafi a du sang sur son visage et sa poitrine. Il fait quelques pas puis s’écroule au sol. Les mercenaires du CNT essaient de le remettre sur ses pieds puis le mettent dans une voiture. Certains d’entre eux lui empoignent la chevelure.

Auparavant les medias avaient montré des photos montrant Kadhafi mort avec une balle dans sa tempe gauche.

Par conséquent il est clair que Kadhafi a été exécuté alors même qu’il était vivant et avait le statut de prisonnier de guerre. L’avoir tué est un crime passible de poursuite et ceux qui ont applaudi à ce crime, la clique d’Obama, Clinton, Sarkozy, Cameron, Ban Ki Moon et consorts sont des criminels et devront rendre des comptes.

Kadhafi a été éliminé pour ne pas qu'il divulgue les sales secrets sur ces élites pourries et leurs méthodes de gouvernance basée sur la corruption ce qu’il aurait fait s’il avait été jugé devant la CPI.

Les responsables nazis à l’époque avaient eu droit eux à un procès - alors même que Kadhafi a été accusé sans preuve de vouloir commettre un génocide à Benghazi - à Nuremberg qui a donné lieu à l’établissement de règles précises en matière de guerre notamment en ce qui concerne le traitement des prisonniers de guerre et des populations civiles.

Ces règles fondement du droit international sont actuellement foulées au pied par une clique de barbares colonialistes cupides qui agissent pour le compte du 1% qui dicte sa loi à la planète. Ce sont eux qu’il faut renverser dans les urnes et traduire en justice pour tous les massacres d’êtres humains qu’ils ont ordonné et fait exécuter.

Elle en pensera quoi Giulia de ce père qui a du sang sur les mains ?

Source : http://www.planetenonviolence.org/Tuer-Un-Prisonnier-De-Guerre-Est-Un-Crime-Video-Des-Derniers-Moments-De-Kadhafi_a2505.html


KADHAFI. Un beau scalp pour le candidat Sarkozy

sarko kadhafi.jpg

L'élimination de Kadhafi sera, à l'évidence, un puissant argument de campagne pour le candidat Sarkozy.

Cette mort servira à justifier plusieurs grandes décisions en politique étrangère et à masquer nombre de ses errements en la matière.

"Vous voyez, dira-t-il, que j'avais raison de faire réintégrer la France dans le commandement de l'Otan : sans notre présence au sein de cette instance, nous n'aurions pas pu diriger cette opération victorieuse". Ce n'est pas forcément vrai, mais le contraire sera difficile à prouver.

"Vous voyez, ajoutera-t-il, que j'ai bien fait de signer à l'automne dernier un accord de défense avec la Grande-Bretagne. Grâce à ce rapprochement, nous avons pu conduire ensemble cette guerre, sans les Etats-Unis ou presque." "C'est une victoire de l'Europe", clamera-t-il. On plaidera que c'est plus compliqué, qu'en réalité sans les Américains rien n'aurait été possible, que l'Europe ressort très divisée de ce conflit. Mais là encore l'argument du candidat portera.

Quand on lui rappellera qu'au soir de son élection il avait fait de la défense des droits de l'homme une priorité et que, pendant quatre ans, il a systématiquement renié cet engagement en Chine ou ailleurs, il pourra s'exclamer : "quoi! moi qui, à l'occasion de cette guerre contre Kadhafi, ai fait voter une résolution à l'Onu imposant  "la protection des civils", une première historique".  On pourra lui rétorquer que l'Otan a peut-être outrepassé ce mandat, et qu' en tout cas elle aurait dû empêcher le CNT de s'en prendre aux civils de Syrte. Mais, dans l'euphorie de la victoire, on ne sera sans doute pas audible.

Quand on lui reprochera ses relations dangereuses avec la Russie de Poutine, il répliquera : " sans ce rapprochement, je n'aurais pas obtenu le soutien historique de Moscou sur la Libye au Conseil de sécurité." Et on restera sans voix.

Quand on lui rappellera son soutien appuyé à Moubarak et Ben Ali - et bien sûr sa réception de l'Ubu de Tripoli à Paris - il dira : "j'ai fait comme tout le monde mais, à la différence des autres, dès que je l'ai pu, j'ai fait tomber un dictateur arabe." On lui répondra qu'avec le tyran syrien il est allé beaucoup plus loin que les autres leaders occidentaux. Mais son argument pèsera d'un poids très lourd.

Il en jouera donc pour se faire réélire.

A moins que d'ici mai 2012 des islamistes radicaux et armés ne prennent tout le pouvoir à Tripoli et/ou qu'un groupe terroriste n'utilise l'un des milliers de missiles anti-aériens volés dans les casernes libyennes pour abattre un avion de ligne et tuer des centaines de touristes.

Le scalp de Kadhafi deviendrait alors un fardeau pour le candidat Sarkozy.

Source : http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/10/20/kadhafi-un-beau-scalp-pour-le-candidat-sarkozy.html

 


Quand on se souvient comment a été "capturé, exhibé, jugé,condamné,éxécuté" Sadam Hussein ; quand on essaye de ne pas oublier comment le fameux  Ben Laden, a été localisé, capturé, tué, héliporté, inhumé aux requins (et j'oublie les tests ADN, faits dans la nuit, en quelques heures, résultats confirmés à l'appui, prouvant que c'était bien lui, au fin fond du bout du monde, grand laboratoire de référence en anti-terrorisme planétaire instantané...)

On peut aller plus loin, en se souvenant juste de la chute d'Allende, suite à une grève générale provoquée par les USA, suivie d'un coup d'état, fomenté par ceux-là même, qui au final, mit au pouvoir Pinochet, grand "démocrate étatsunien"...

On pourrait parler aussi du coup d'état contre Chavez, démonté par le peuple autochtone, lui-même (comme la tentative de la baie des cochons, sur une île pas très loin d'ailleurs dans les caraïbes, quelques  années auparavent ...)

"Ceux qui ne connaissent pas l'histoire, sont condamnés à la revivre !" (Karl Marx). Appliquons-nous à la connaitre, nous y gagnerons, nous le peuple !!


6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 22/10/2011

×