La politique extérieure de Flamby,ou : soit je suis bête, soit je fais semblant de l'être

On peut lire en introduction d'un article du journal "La Dépêche", ces quelques lignes : "François Hollande a confirmé ce jeudi la livraison d'armes aux "rebelles syriens" pris "en tenaille" entre le régime de Bachar al-Assad et l'Etat islamiste (EI).
Ces livraisons sont intervenues "il y a plusieurs mois, quand des rebelles syriens faisaient face à la fois aux armées du dictateur Bachar al-Assad et au comportement de ce groupe terroriste, l'Etat islamique", a déclaré le président de la République, en visite à La Réunion. "On ne pouvait pas laisser les seuls Syriens, qui préparaient la démocratie (...), être sans armes", a-t-il fait valoir devant la presse."

Alors là, chapeau : il est très fort notre président, notre gouvernement !
C'est le chaos total en Syrie (et pas que là d'ailleurs), et entre le régime en place et les islamistes qui veulent le renverser, un mec qui n'a jamais mis les pieds là-bas, arrive à trouver des gens qui, indépendemment de ces deux camps, se battent pour la démocratie.
J'aimerais bien savoir à qui ces armes, d'ailleurs données il y a plusieurs mois, et donc avant qu'on ne parle de l'EI, sont parvenues ? A Bachar, c'est sur que non ! Mais aux "rebelles démocrates" comme notre président les nomme, je reste sceptique. D'ailleurs, j'aimerais bien qu'on me précise qui sont ces rebelles non "pro-dictateur" et non "pro-islam intégriste" ? Qui est leur chef de file, leur leader ? Qui est leur interlocuteur occidental ? etc ,... En bref, qui a vraiment reçu ces armes ?
Parce que si c'est comme en Libye, sous Sarkozy, ou comme les USA le font systématiquement, depuis des années, partout dans le monde, et dernier exemple, revenu d'actualité, en Irak, on ne se pose même plus de question !

Sur ce coup là, Monsieur Hollande aurait mieux fait de se taire, plutôt que de se la jouer grand libérateur démocrate ! Car il y a "plusieurs mois", nos occidentaux  pensaient (ou faisaient semblant de penser) que les rebelles étaient la seule voie pour lutter contre ce qu'ils classaient comme dictature. Et ces rebelles, à ma connaissance étaient tous du courrant islamiste radical. Les vrais démocrates de ces pays là, ce sont le peuple, ceux qui souffrent, qui meurent, mais qui n'existent pas aux yeux des dirigeants de tous les camps. Monsieur Hollande, au nom de la démocratie en Syrie, aurait donc donné des armes au peuple, aux civils, au citoyen lambda ?

Je crois vraiment qu'on nous prend pour des cons, en nous faisant gober ça !

Juste pour me désénerver, la suite de l'article du journal La Dépêche :

La France a bien livré des armes aux rebelles syriens

François Hollande a confirmé ce jeudi la livraison d'armes aux "rebelles syriens" pris "en tenaille" entre le régime de Bachar al-Assad et l'Etat islamiste (EI).

Des rebelles syriens dans la région de Raqqa. - Mezar Matar - Mezar Matar/AFP/Archives

Ces livraisons sont intervenues "il y a plusieurs mois, quand des rebelles syriens faisaient face à la fois aux armées du dictateur Bachar al-Assad et au comportement de ce groupe terroriste, l'Etat islamique", a déclaré le président de la République, en visite à La Réunion. "On ne pouvait pas laisser les seuls Syriens, qui préparaient la démocratie (...), être sans armes", a-t-il fait valoir devant la presse.

Le chef de l'Etat, qui avait déjà évoqué ces livraisons dans une interview au Monde parue lundi, a précisé avoir pris cette décision "conformément" à ses "engagements" et "aux règles de l'Union européenne", affirmant que la France avait livré "un certain nombre de matériels autorisés à ces rebelles" syriens. "Aujourd'hui encore, c'est terrible ce qui se passe en Syrie", a-t-il poursuivi, avec "d'un côté, l'Etat de Bachar al-Assad qui continue de pilonner et de massacrer, (de l'autre) l'Etat islamique et, au milieu, celles et ceux qui étaient supposés préparer l'avenir et qui sont pris en tenaille". "Donc nous ne devons pas relâcher le soutien que nous avions accordé à ces rebelles qui sont les seuls à participer à l'esprit démocratique", a enchaîné François Hollande.

Des terroristes mieux armés que les Etats

La France, a-t-il toutefois ajouté, ne peut "pas le faire seule" et "ça se fait en bonne intelligence avec l'Europe et les Américains".

Evoquant cette fois les livraisons d'armes aux forces kurdes engagées contre les combattants de l'EI dans le nord de l'Irak, le président français a observé que "paradoxalement, les terroristes sont mieux armés que les pays organisés qui les combattent". Ce n'est toutefois, selon lui, "qu'un paradoxe apparent, parce qu'ils ont pris les armes des Etats qui les combattent". François Hollande a indiqué aussi qu'un "premier convoi est arrivé" en Irak. "Nous avons été les premiers à fournir ces matériels", a-t-il encore souligné, estimant que Paris avait "fait son devoir".

La France, a-t-il encore déclaré, a "entraîné l'Europe" dans son sillage avec "maintenant, un pays comme l'Allemagne (qui) accepte aussi de faire ces livraisons" et "beaucoup d'autre pays européens" qui s'apprêtent à le faire. "Il n'est pas question que ces armes puissent servir à d'autres causes", que la lutte contre EI a cependant insisté François Hollande, qui a rappelé que ces livraisons se faisaient avec "le plein assentiment des autorités de Bagdad, parce qu'il ne faudrait pas créer je ne sais quel séparatisme supplémentaire".

LaDépêche.fr avec AFP 


Hypocrisie géopolitique

Et depuis quand on soutient les rebelles ?
Dans des pays qui fonctionnaient correctement avant ?
Parce que si on veut la démocratie, style BHL, pourquoi nous n’intervenons pas au Zimbabwe, en Erythrée,… ?
Et pourquoi on n’a pas soutenu Che Guevara et Fidel Castro, il y a 50 ans ?
Les temps ont changés ? oui, certes ! Mais en mieux ou en pire (empire) ?

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 24/08/2014

×