Discrimination vestimentaire dans un lycée de Sète

SETE. Survêt interdit dans un lycée

L'HABIT NE FAIT PAS LE MOINE? Lundi, le lycée Charles-de-Gaulle à Sète (Hérault) a appliqué "à la lettre" son nouveau règlement intérieur.

5928825966_Horaires-de-rentree-dans-un-lycee.jpegUn règlement intérieur qui stipule que "tous les élèves se doivent d'adopter une tenue propre, correcte et un comportement décent. Les couvre-chefs sont interdits dans l'enceinte de l'établissement", rapporte Midi Libre.

 Pas de quoi fouetter un chat, non ?

 Mais c'est la phrase qui suit qui crée la polémique.

 Une phrase qui précise que "le port du jogging et du survêtement est exclusivement réservé aux cours de sport. Pour des raisons d'hygiène et de correction, il est interdit en d'autres circonstances".

Et c'est ainsi que lundi, une semaine après la rentrée scolaire, une trentaine de lycéens,  sur les 520 qui fréquentent l'établissement, n'ont pas pu pénétrer dans l'enceinte du lycée Charles-de-Gaulle.

 Parmi ces élèves interdits de cours, quelques lycéennes dont l'une portait un minishort.

 Les élèves récalcitrants trouvent la mesure discriminatoire et envisagent même de manifester.

 De son côté, Michel Irrmann, le proviseur, explique qu'il applique la décision du conseil d'administration, car il y avait "trop de laisser-aller et de tenues débraillées".

 "Nous sommes un lycée professionnel qui doit préparer les élèves à la vie active ; ils sont ici comme chez un employeur" précise le chef d'établissement dans Midi Libre.

Source : http://tianplus.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/09/14/sete-survet-interdit-dans-un-lycee.html

 


 

L'article de Midi Libre :

Sète Au lycée De Gaulle, on n’entre plus en survêt !

Les élèves “récalcitrants“ estiment qu’il s’agit de discrimination.
Les élèves “récalcitrants“ estiment qu’il s’agit de discrimination

"C’est de la discrimination !". Samir et ses copains ne prennent pas de gants pour qualifier la nouvelle mesure appliquée depuis hier au lycée Charles-de-Gaulle. Le règlement intérieur stipule toujours que "tous les élèves se doivent d’adopter une tenue propre, correcte et un comportement décent. Les couvre-chefs sont interdits dans l’enceinte de l’établissement." Mais une phrase a été ajoutée noir sur blanc, et elle ne passe pas : "Le port du jogging et du survêtement est exclusivement réservé aux cours de sport. Pour des raisons d’hygiène et de correction, il est interdit en d’autres circonstances". La semaine dernière, celle de la rentrée, la direction et les enseignants ont martelé dans toutes les classes le même avertissement : "À compter de ce lundi 12, tout élève qui se présentera dans une tenue non appropriée ne sera pas accepté en classe".

Dont acte, hier matin : une trentaine de lycéens (sur 520), essentiellement de terminale, sont restés à la porte. Y compris quelques filles, dont l’une était vêtue d’un mini-short. Le proviseur n’en démord pas : pas question de faire entorse à la règle. Mais les élèves récalcitrants - seront-ils encore une trentaine ce matin - ne veulent pas céder : "Non seulement on nous oblige à mettre un jean ou un pantalon, mais on nous prive de cours ! S’il le faut, on fera une manif et on ira au rectorat". Va-t-il y avoir du sport dans le lycée sans “survêt” ?

Le proviseur : "Trop de laisser-aller"

Pourquoi avez-vous proscrit les survêtements ?

Ce n’est pas moi mais le conseil d’administration, qui s’est réuni deux fois sur ce sujet. Je rappelle qu’il est composé de représentants des personnels éducatifs, de santé, des enseignants, mais aussi d’élèves, de parents… Il y avait trop de laisser-aller, de tenues débraillées. Nous sommes un lycée professionnel qui doit préparer les élèves à la vie active ; ils sont ici comme chez un employeur. Nous leur demandons aussi de porter deux fois par semaine leur tenue professionnelle. Mais les baskets sont autorisées.

Comment voyez-vous la suite de ce conflit ?

J’espère que cela va s’arranger. Nous avons contacté les familles des élèves récalcitrants. La plupart comprennent le bien-fondé de cette mesure.
n Michel Irrmann, le proviseur.

Source :

 

 

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (3)

TdL
  • 1. TdL | 08/10/2011
Si j'étais parent d'élève dans ce lycée, je ferais partie des parents d'accord avec cette mesure. Il faut à un moment donné dans sa vie d'adolescent qui intègre un lycée professionnel prendre conscience qu'il grandit et qu'il y a des règles différentes dans ce lycée qui le préparent à sa vie d'adulte. Ces ados encore un peu enfants dans leur tête, essayent de faire culpabiliser l'établissement du fait qu'ils n'ont pas été acceptés en cours. Manque de motivation pour l'école, tout ça ! looool !
Chien Gué, webmaster
  • 2. Chien Gué, webmaster | 21/10/2011
Vraiment pas d'accord, TdL : un lycée est un lycée, professionnel ou pas, les enfants ont le même age et les mêmes parents ! Parce que c'est un lycée "professionnel", les enfants devraient être plus matures ? Pour ce que j'en ai vu, c'est loin d'être le cas ! Le major de promotion du bac S aurait le droit de venir en cours en survêt, et un quidam de lycée pro n'aurait pas ce même droit ?
Discrimination bourgeoise, TdL, que l'argument que tu nous proposes !
Erotica51
Je passe souvent devant un lycee professionnel près de chez moi. Ce que j'y vois ne cesse de m'inquieter : des gamines habillées comme de futures petites racoleuses, la jupette à ras des fesses; la poitrine dévoilée, des collants aguicheurs, le visage maquillé à outrance...On oublie que dans ces etablissements, les professeurs sont aussi des hommes "sensibles" au charme de ces jeunes lolitas...

Quand aux garçons, leur façon me laisse interloquée : basquets, pas rasés, coiffés à coup de gel à vous tenir els cheveux dressés durant des heures; le petard aux doigts à la sortie du lycee, des airs de petits mafieux, la tete sous une cagoule; des pantalons troués, etc...

Je comprends mieux pourquoi les employeurs hesitent à les embaucher, meme avec un diplome à la sortie du lycée...

Parents, reveillez-vous ! Vous portez la responsabilité de ces jeunes qui ne savent meme pas s'habiller avec gout et donner d'eux une presentation correcte...

Je ne parle pas du langage ...le verlan etait du gateau à coté !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×