Retour de la chasse aux sorcières ?

Grenoble  : arrestation de 3 jeunes militants communistes, la liberté menacée  !

vendredi 30 juillet 2010  

(Image : aujourd'hui en Tchéquie, demain chez nous...)

Hier soir des militants du PCF distribuaient le tract unitaire appelant au rassemblement de protestation contre la politique de Nicolas Sarkozy, ce Vendredi 30 juillet à 12H, Place Félix Poulat à Grenoble.

A la suite de cette initiative, 3 jeunes camarades du Mouvement de la Jeunesse Communiste ont été arrêtés et placés en garde à vue pour collage d’affiches injuriantes et diffamatoires à l’égard du Chef de l’Etat.

Dès la nouvelle connue, des camarades se sont rendus à l’Hôtel de police pour les faire libérer.

Seuls, René Proby, maire de St Martin d’Hères et Marie France Monory, adjointe au maire de Grenoble, ont pu être reçus.

La libération ce matin de ces 3 militants est sans doute due à la forte présence du soutien manifesté à la suite de cette arrestation, dont les élus cités et François Auguste, Conseiller régional.

La droite qui cherche à imposer sa politique, est en difficulté, comme le témoigne le "bide" de son camion vantant le projet de loi gouvernemental sur les retraites, à destination des vacanciers sur les plages françaises.

Avec déjà un peu plus de 50 000 signatures de soutien à la proposition de loi des députés communistes, républicains et du Parti de gauche, sur les retraites, le succès des manifestations comme celle du 24 juin dernier et le rassemblement de toutes les organisations syndicales pour dire NON au projet gouvernemental de casse des retraites, le 7 septembre prochain, la droite devient haineuse.

Pour se persuader de ces relants de haine, il n’y a qu’à voir les commentaires sur le site Grenews qui a relayé l’appel publié sur ce blog à participer au rassemblement de protestation lors de la venue de Nicolas Sarkozy : voir

Les actes de provocation, comme cette arrestation-garde à vue, la mise en avant continuelle du Tout Sécuritaire montrent à quel point cette politique de division, loin d’apaiser les tensions, les excitent !

Plus que jamais, la vigilance s’impose.

Voici le communiqué de la fédération de l’Isère du PCF :

Trois jeunes appartenant à la Jeunesse communiste ont été interpellés hier soir par la police alors qu’ils collaient des affiches à Grenoble, gardés à vue toute la nuit et relâchés ce matin .

Mais ils sont à nouveau convoqués le 3 août . Le PCF proteste énergiquement contre cette garde à vue et exige l’abandon immédiat de toute poursuite à leur encontre .

Le prétexte invoqué est que certaines de ces affiches représentent des caricatures de M. Sarkozy. Décidément ; même l’humour est désormais passible de sanctions, condamnations, voire d’embastillement !

Jusqu’où ira ce gouvernement dans la mise en cause des libertés publiques ? Le PCF demande l’annulation de la convocation du 3 août et qu ’aucune poursuite ne soit engagée contre ces jeunes .

Info publiée sur le blog des élus communistes de Sassenage

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×