Inacceptables atteintes aux libertés publiques à la manifestation de Nice ce 21 janvier 2010

JEAN PAUL DUPARC, "Le Patriote COte d'Azur"

Témoignage :

Alors que la manifestation intersyndicale, d’un très pacifique climat, s’était mis en mouvement ce jeudi, la place Garibaldi, lieu de départ de la manifestation étant redevenue presque vide, une intervention policière inacceptable est venue souligner un climat d’atteintes aux libertés publiques.

Des policiers, présents en nombre se sont précipités vers deux manifestants du Snuipp-Fsu, encore présents sur la place, et portant des pancartes avec des phrases exactes et datées de Sarkozy, et des masques de carnaval à l’effigie du président de la République. Avec la volonté de les interpeller pour " injures au président de la République ".

Les élus communistes et républicains, venus participer à la manifestation et exprimer leur solidarité avec les salarié-e-s de la fonction publique, se sont alors interposés calmement pour dénoncer le caractère disproportionné et irraisonnable de cet "excès de zèle".

La réaction des forces de l’ordre a été brutale, cherchant à toute force à "embarquer" les deux manifestants placés en "état d’arrestation". Les élus et quelques manifestants encore sur place ont tenté d’empêcher ces arrestations arbitraires par une chaîne humaine de solidarité.

Gérard Piel, vice président du conseil régional a été molesté, et Adeline Mouton, conseillère régionale jetée à terre violemment. les deux jeunes manifestants arrêtés et embarqués ainsi que Pierre Bernasconi, enseignant gréviste, conseiller régional et président de l’Adecr06. un manifestant, également membre du Snuipp a été blessé et emmené par les pompiers, sur une civière à l’hôpital St Roch.

La manifestation qui se poursuivait a stoppé sur la place Massena pour manifester sa solidarité. une conférence de presse aura lieu dans l’après midi.

de dérapage en excès de zèle, la situation devient de plus en plus inquiétante dans la France sarkozyste et particulièrement dans la ville de son zélé Estrosi.

jeudi 21 janvier. 13h. jean paul duparc . directeur du patriote côte d’azur


La police de Sarkozy et Estrosi à l’œuvre
Par Gérard PIEL

Jeudi 21 janvier, 10 h, la manifestation de la fonction  publique prend son essor de la place Garibaldi. Les manifestants défilent devant deux personnes avec un masque de Sarkozy tenant deux panneaux de citations de notre président…C’est bon enfant….


10h25
La queue de la manifestation quitte la place, les élus et militants communistes sont intrigués par la police qui saisie les masques et veut embarquer les deux jeunes enseignants.

 
Les témoins s’interposent et la police s’en donne à cœur joie. Les deux enseignants et Pierre Bernasconi embarqués et un militant qui filmait les violences policières est blessé, jeté à terre, direction l’hôpital St Roch.

Les renforts sont arrivés, les larbins d’Estrosi ont gagné !

Dix minutes plus tard les trois personnes sont relâchées et rejoignent la manifestation place Masséna !

Avec ce genre d’intimidation, de provocation policière, nous sombrons peu à peu dans une autre société, la démocratie disparaît peu à peu.

Les militants, les élus communistes, les candidats du Front de gauche seuls présents aux côtés des deux jeunes enseignants sont révoltés par ces méthodes, par ce qu’ils ont entendu proférer par des forces soi-disant de l’ordre.

Dans la ville du carnaval les masques sont interdits !!!???
Je vous propose de tourner en dérision cet ukase et de faire une manifestation au carnaval avec un masque de Sarkozy pour chaque manifestant !

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article97254

http://www.gpiel.com/

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

Guim's
  • 1. Guim's | 28/01/2010

Police Milice organisée !

rv guitard

estrass iiiiiiiiiiii !!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×