L’affaire Pussy Riot et la médiocrité journalistique

Avertissements :

 Avant toute chose, je tiens à mettre au clair certains de mes points de vue, afin de ne pas trop m’attirer les foudres de commentaires, de la part de gens qui me jugeraient sans connaître ma réelle position.

  • Loin de moi, l’envie ou l’idée de défendre Vladimir Poutine et son régime

  • Loin de moi l’affiliation à toute religion : je suis athée jusqu’au bout de mon squelette.

  • Loin de moi, l’idée d’accabler ces jeunes filles incarcérées.

Nous pouvons donc commencer ...

 

« Deux ans de goulag pour une chanson »

 Faire la une avec un titre me semble journalistiquement important. Et qui dit « important », dit connaissance du sujet et donc recherches en conséquences.

Or, moi, citoyen moyen, je lis en couverture d’un quotidien très connu, dans son édition du week-end : « Russie : Au goulag pour une chanson ». Des dizaines d’autres journaux ont utilisé différentes variantes de ce même titre, depuis quelques jours.

Donc, Pussy Riot, vous avez dit ? Condamnées pour une chanson ? Allons donc voir la chanson, elle est disponible sur youtube en mille et une formes et versions (déjà, drôle de censure, non ?, si elle est toujours visible ! -> 1er bémol !).

Donc, on voit dans la vidéo qu’elles étaient 5. Et dans une prestation précédente contre le machisme (ha, elles avaient déjà agi avant ? -> 2ème bémol !), elles étaient 8 à chanter contre Poutine et son gouvernement.

Et seulement trois d’entre elles sont condamnées ? Les 2 ou 5 autres faisaient sans doute du play-back …

Pour en revenir à l’affaire précise, pourquoi donc ces trois là inculpées et pas les deux autres ? -> 3ème bémol !

 Les trois jeunes femmes du groupe de punk russe Pussy Riot condamnées vendredi à deux ans de camp sont passées en quelques mois de l'anonymat à une célébrité internationale grâce à leur «prière anti-Poutine».

Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch, et Maria Alekhina, quasiment inconnues jusqu'alors, ont été condamnées pour «hooliganisme» et «incitation à la haine religieuse» pour avoir chanté en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une «prière punk» dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, demandant à la Sainte Vierge de «chasser Poutine».

 

Qui sont donc ces trois jeunes filles condamnées ?

  • Nadejda Tolokonnikova, 22 ans

 Membre également du groupe d'art contestataire Voïna (La guerre), comme son mari, Piotr Verzilov, Nadejda Tolokonnikova a participé à de nombreuses actions de ce groupe connu notamment pour avoir dessiné en 2011 un gigantesque phallus en face du siège du Service fédéral de sécurité (FSB, ex-KGB) à Saint-Pétersbourg, deuxième ville de Russie.

En 2008, alors enceinte de neuf mois, Tolokonnikova a posé nue dans une position suggestive avec son mari dans un musée de Moscou pour protester contre l'élection de Dmitri Medvedev à la présidence russe, lors d'une performance intitulée «Naissance d'un ourson» («Medved» veut dire «ours» en russe).

Brune aux yeux noirs, «très belle», selon ses admirateurs, Nadejda a participé à de nombreuses manifestations contre le régime de Vladimir Poutine ou en faveur des droits des homosexuels.

Dans sa dernière déclaration, elle a affirmé que l'action des Pussy Riot était «un art d'opposition, dans un contexte de répression des droits de l'homme et des libertés» en Russie.

Née à Norilsk (Grand Nord russe), cette étudiante à la faculté de philosophie de la prestigieuse université d'État de Moscou répète depuis son enfance qu'elle aime les «situations extrêmes».

Sa fille de 4 ans, Héra, a été baptisée ainsi en l'honneur de la déesse grecque épouse de Zeus, pour que l'enfant puisse «se défendre contre ses ennemis» comme ce fut le cas dans la mythologie grecque, selon ses amis.

  • Maria Alekhina, 24 ans

 Maria Alekhina, jeune femme mince aux cheveux châtain clair, est une militante écologiste active. Cette Moscovite s'est fait connaître à travers ses actions pour la défense du lac Baïkal (Sibérie), classé au patrimoine mondial par l'Unesco, et contre l'abattage de la forêt de Khimki, dans la banlieue de Moscou, pour construire une autoroute à péage reliant la capitale russe à Saint-Pétersbourg.

Se déclarant orthodoxe, elle écrit des poèmes et travaille en tant que bénévole dans un hôpital psychiatrique pour enfants à Moscou.

Dans sa dernière déclaration, Alekhina a critiqué le patriarche orthodoxe Kirill en le qualifiant «d'ancien collègue» de Vladimir Poutine, allusion aux liens que le futur patriarche aurait eu avec le KGB (où a servi Vladimir Poutine) à l'époque soviétique.

Étudiante à la Haute école de journalisme et de littérature de Moscou, elle élève seule son fils de cinq ans, Philippe.

  • Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans

 Ekaterina Samoutsevitch, la plus âgée des trois prévenues, a fêté son 30ème anniversaire il y a quelques jours en détention préventive.

Diplômée de l'Institut de l'Énergie de Moscou, elle a travaillé comme informaticienne dans une entreprise du secteur militaire, notamment sur la mise au point de logiciels pour le sous-marin nucléaire Nerpa.

Mais elle a quitté cette société pour une école de photographie et de multimédia (2007-2009).

Avec sa meilleure amie Nadejda Tolokonnikova, Samoutsevitch, qui se considère comme une «peintre faisant de l'art politique», a participé à tous les coups d'éclat du groupe Voïna, jetant des cancrelats dans les locaux d'un tribunal à Moscou en 2010 et embrassant des policières dans le métro de la capitale l'année suivante.

 

Mais c’est quoi ce « Voina » ?

 Ben oui, on peut lire que deux des trois jeunes filles en étaient membres très actives, et depuis plus de quatre ans de ce fameux Voina.

  • Voïna, un collectif affirmé dans l’opposition

 Voïna est un groupe russe connu pour ses performances artistiques provocantes à vocation politique, créé en 2007 par Oleg Vorotnikov et Natalia Sokol, étudiants en philosophie à l'Université d'État de Moscou.

“Voina”, guerre en russe, est le nom d’un collectif d’artistes russes qui égratigne systématiquement le pouvoir et fait déjà l’objet d’une quinzaine de poursuites judiciaires.

En février 2011, les activistes Oleg Vorotnikov et Leonid Nikolaïev sont libérés sous caution (payée par l'artiste Banksy) après avoir passé quatre mois en détention suite à une manifestation anti-corruption.

  • Quelques unes de leurs actions

  1. 2008 : musée de Moscou :

Exhibitionnisme, et sexualité en lieu public et culturel, pour protester contre l'élection de Medvedev (medved veut dire ours en russe, et, face aux ours empaillés du musée, les couples ont posé en position « d'enculage », terme qu'ils assimilaient à l'élection, selon eux, truquée, de Medvedev ; leur "oeuvre" artistique s'appellait "naissance d'un ourson" ...

A noter que la belle Nadedja, à peine âgée de 18 ans à l'époque, était enceinte jusqu'aux yeux, absente de toute pudeur (ou réflexion ... quant à l'avenir de son bébé, en cas de répression envers papa et maman!).

Pour les petits coquins, et les gros cochons, qui veulent en voir plus ? : http://plucer.livejournal.com/55710.html

  1. Dessiner un phallus géant juste en face du siège du KGB :

  1. Simulacre de pendaison dans un supermarché

En hommage aux décembristes, certes, mais quel mauvais goût pour les familles faisant leurs course …

  1. La moins grave,… et celle que j'aime le plus :

Et pourtant, c'est cet acte là qui enverra les deux membres phare de Voina en prison ...

Comment renverser une voiture de police :

  1. Après le meilleur, le pire :

Comment voler un poulet dans un supermarché ...

Femmes sensibles s'abstenir …

Et bon appétit pour le pov gamin !!

http://www.upvideo.nl/Node.aspx?id=d0rk&vid=W5-ZG1cC70mkncV-vVHWRA

  1. Des broutilles qui s’ajoutent

Comme lu plus haut, la gentille, tendre et douce Ekaterina Samoutsevitch, s’amuse à larguer des cancrelats dans un tribunal d Moscou en pleine activité, et à embrasser des policières dans le métro.

  1. Et la « sage » ?

Maria Alekhina, sage ? Pleine de sagesse, c’est sur, car militante écologiste intelligente.

D’ailleurs je suis persuadé que son incarcération est plus due à son passé de militante écologiste, et notamment contre la destruction de la forêt de Khimki, aux côtés de Evgenia Chirikova, nommée prix Nobel de l’écologie, et qui, elle aussi, a goutté à l’arrestation (lire "Evgenia Chirikova, l’étoile verte de Russie"...)

 

Le coup d’éclat des Pussy Riot

  • Rappel des faits

Les paroles traduites sont ici : Paroles

  • Ce qui en ressort

 Il y a manifestement blasphème et sacrilège. Essayez donc d'aller brancher vos amplis dans une église en France, et on verra si vous avez le temps d'entamer le premier couplet, avant de vous faire virer.

  • Il y a atteinte directe au chef de l'état, son nom est clairement cité, et les filles en appellent à la sainte vierge pour le mettre dehors. En France, je connais un gars qui s'est fait mettre au tribunal pour avoir brandi une pancarte affichant « casse-toi pov' con » (citation, soit dit en passant, qui appartenait au chef de l'état).

  • Leur look m'interpelle également : sont-elles masquées ou … déguisées en préservatifs ? La deuxième version ne me surprendrait pas, vu leur actions passées,

 

  • Ce qui me dérange

 Depuis une quinzaine de jours, on ne parle que des Pussy Riot, d'abord en garde à vue, puis condamnées à deux ans de camps de travail. Comme si ce n'était pas assez, on en rajoute une couche en annonçant que Kasparov, le célèbre joueur d'échec risque 5 ans de goulag pour avoir mordu un policier, lors de son arrestation, alors qu'il manifestait en soutien aux belles punkettes.

Il est clair que cette hyper-médiatisation n'est pas anodine, à l'heure où on est en train d'achever le régime Syrien, pour pouvoir aller s'attaquer ensuite à l'iranien. La position de soutien de la Russie envers ces deux pays n'est pas passée inaperçue, et agace les occidentaux, qui aimeraient qu'on les laisse décider et agir à leur guise, sans broncher, ni mot dire.

La Russie, dont nos médias parlaient une fois l'an, fait soudain la une de tous les journaux pour son atteinte aux droits de l'homme et aux libertés . Tout ça me fait penser à un coup médiatique pour diaboliser la Russie.

 De plus, on peut lire que cette affaire a généré dans de nombreux pays, des comités de soutien aux Pussy Riot, et essentiellement en Europe, aux USA et en Israël. Incroyable, non ? Quelle coïncidence ! Justement ceux-là qui veulent la peau d'Hammadinedjad.. Mais, bon, vous avez raison, je vois le complot partout, même dans la musique punk …

 Dernier point qui me gène, plus discret, mais socialement tout aussi important : la récupération de l'interjection « no pasaran ». Tout le monde connaît, je suppose, l'origine de ce cri de lutte, et tout ce qu'il représente, (petit rappel pour ceux qui ont un soupçon de doute ,,,l'appel de la passionaria).

Alors, oui, il est superbe le t-shirt bleu que portait Nadedja lors de son arrestation, oui, ça m'a fait apprécier cette jolie brunette, et oui, j'ai trouvé ce t-shirt sympa. Et c'est là que j'ai eu tort : je suis allé sur le net pour voir si on pouvait se procurer le même.

Et bien messieurs et dames, descendants de républicains espagnols, révoltez-vous, car désormais, le logo « no pasaran » est devenu un soutien aux Pussy Riot ; oui, oui, je vous jure ! Incroyable, mais vrai ! De là à ce que d'ici quelques années, tout le monde ait oublié la pasionaria, la CNT, et la guerre d’Espagne, j'ai bien peur qu'il n'y ait qu'un petit pas, franchi d'abord par les plus jeunes, victimes de cette « déviation » d'un message culte, puis ces jeunes vieilliront, et deviendront les « anciens », porteurs de leurs souvenirs de jeunesse, et pas de ceux de leurs ancêtres...

 

En guise de conclusion

 Nous avons pu constater que Voina n'étaient que des exhibitionnistes, provocateurs et vulgaires (même si dans le fond, je ne suis pas contre leur mouvement).

Nous avons pu constater aussi que les 3 Pussy Riot sont des provocatrices multirécidivistes (même si dans le fond, je les trouve géniales, en fait).

On pourrait aussi constater que si Gary Kasparov est condamné, ce ne sera pas pour morsure, mais plutôt parce qu'il est un farouche activiste, opposant au régime de Poutine depuis des années.

Vous me direz : on a le doit d'être opposant sans risquer la prison. Et vous aurez tout à fait raison. Mais dans ce cas, je vous rappellerais, que, il n'y a pas si longtemps, dans certains pays d’Amérique du sud, des gouvernements, amis de l’Europe et des états-unis (voire mis en place par eux-mêmes), ne perdaient pas de temps en justice envers leurs opposants.

Et pour en revenir à la médiocrité médiatique occidentale dans l'affaire des jeunes russes :

« Non », par pitié, messieurs les journaleux, n'affichez pas en titre « Au goulag pour une chanson », même si ça fait lire, même si ça fait vendre, car même si leur inculpation est un fait regrettable, les raisons réelles de cette peine vont bien plus loin que ce concert prémédité dans une basilique !

Amis journalistes, vous êtes payés pour informer, et vous ne faites que relater des faits ; ce sont les citoyens blogueurs qui doivent (bénévolement) rechercher les informations à votre place.

Ha ! Mais, c'est vrai ! Oui, pardon … j'avais oublié ce fameux restaurant nommé « le siècle »...

19 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

Patrig  K
En effet très instructif,

C'est un groupe d'ultralibéraux, sorti tout droit de la high classe , un pur produit occidentalisé



Moi ce qui m'a fait mettre du frein a cette explosion de sympathie , c'est le mode opératoire, c'est à dire montrer à la face du monde une opposition d'image radicale, à fermer toute raison d'un commun citoyen d'en faire autant ...!



C'est à dire que l'occident, n'a absolument pas fait cas , de la perception de la grande masse des russes, et qui souhaiteraient des avancées légitimes, hors cette méthode extravagante, que je trouve personnellement irrespectueuse, je suis pas pour autant catho. D'autant que l'on substitue une iconographie quasi porno , soit disant pour dénoncer une autre iconographie religieuse corrompue !

D'un point artistique, je préfère de loin Lauren Outang, et les Ramoneurs, il n'y a pas de doute dans leur art ..

C'est volontairement choisit dans ce sens , ce qui risque de mettre un frein pour longtemps, à la volonté citoyenne de base de s'exprimer, en plus de diaboliser la Russie qui pour ma part n'en avait guère besoin,

Dans ce concert d’allégro à gogo, rien sur la réalité autrement plus cruelle , RAS sur Gdf Suez , ni sur Edf ils sont pourtant co-actionnaire avec Gazprom sur les gazoduc Northstream et Southstream... La russie fournit 40% du gaz pour chauffer la gamelle, et produire électricité par les CCCG ... !

... le 1/4 de T occidental, et ses bons gentils sentiments.. Ils sont cathos que tous ! A bientot ...
pokotilova
  • 2. pokotilova | 28/08/2012
bonjour, je viens de voir ton article sur agora vox, plutôt que de m'étaler dans des commentaires et comme tu sembles intéressé par la vérité, je pense que tu ne peux laisser dans ton article cette phrase "Il y a manifestement blasphème et sacrilège. Essayez donc d'aller brancher vos amplis dans
une église en France, et on verra si vous avez le temps d'entamer le premier couplet, avant de vous faire virer." car elles n'ont jamais branché d'amplis dans cette cathédrale ni même chanté, juste sautillé et poussé quelques cris avant d'être éjectées la vidéo youtube est un montage, un clip et non pas de direct, si tu aimes la vérité je t'invite à lire cet article dans lequel tu verras la vidéo originale de l'action, qui se trouvait dans le dossier de défense et dont personne ne semble vouloir tenir compte voici le lien : http://slackbastard.anarchobase.com/?p=32193
Patrig k
Un commentaire Article: A l'attention de tous, et principalement pokotilova.

Introduction: Savoir militer sans oublier de savoir se mettre à niveau du populo, et ne pas se satisfaire d'un feu de paille à satisfaire et l'Ego, et de donner main chaude à celui que l'on "combat" .............;

--------------------------------

La sur médiatisation de l'affaire du groupe punk russe, en dehors du fait que je suis contre le jugement et de la condamnation, je tenais à vous faire de ma grande inquiètude des mois ou années qui viennent. Cette affaire d'une certaine façon y participe

Peu connaisse les origines du mouvement du groupe d'art contestataire Voïna (La guerre- voir les liens pour qui veut - Pasaran est marque déposée ! ), dont est issue cette formation, mais je puis vous dire que ça n'a strictement rien à voir avec nos Punks Ramoneurs et loin de là. Un aspect que les médias n'ont que peu évoqué ! La perception des russes, a aussinété totalement ignorée, comment une ménagère de 50 ans, comme on dit, et à la vision de ces images radicales et limites décadentes analysent ou réagissent à ces comportements ( voir vidéos annexes aux liens Ici sur ce très bon document recherches). Les messes sataniques qui ont eu lieu en Bretagne, c'est la fée au bois dormant.Et pourtant, cela m'avait non pas choqué, mais néanmoins !


Ce n'est pas le principal . Ce mode opératoire, mm si il est légitime dans un système libéral, il est politiquement inopérant voir contre produductif pour la Russie de nos jours. Pensez vous, une fois la médiatisation retombée, que l'envie du militant de base, sans etre un etre extraverti, se risquera de contester les affaires courantes ? Je crains que cette affaire a une fois encore servit, l'effet compassion... le sentimental banal et bien catholique dans le fond, je ne dis pas que cela est interdit, ni que je le condamne, mais par contre pour ceux qui ont lu cette action, sans plus d'analyse, oubli que c'est l"orthodie cathos, corrompue (qu'est ce qui ne l'est plus ?) qui était contestée, certes oui, mais par qui, et pour quel résultats effectifs pour des avancées démocratiques ?

Un spot, qui sert plus celui que l'on voulais déservir Mais je me trompe peut etre , socrate est derrière la porte , ou cas ou .. à bioentot A galon, Patrig K

---------------------------------------

Syrie : L’idéologie qui cache l'énergie ! 26 Août 2012 Par Patrig K


Idée et réflexion: Cette guerre civile, de libération, d’émancipation, ou de révolution, peu importe la qualification que chacun veut bien lui donner, seul les morts, les veuves et orphelins ont de l’importance dans le plus profond de mon regard remplit de larmes et de rage, à l’aube de cette phase préalable d’une guerre généralisée au Moyen Orient.

La Syrie : Celle des syriens, loin de ce long cou ni de ce parti BASS qu’on me dit laïque comme Jules Ferry, le colonialiste ! La Syrie, est l’objectif non avoué pour l'accès aux énergies fossiles, celles qui restent principalement concentrées dans l’Asie centrale pour une exploitation économiquement rentable selon ce monde à la dérive. L’indispensable sérum liquide ou gazier, qui sert le vampirisme des « banksters » d’un système qui est voué à s’écrouler. De la précipitation et la gestion dans l’urgence, l’oubli anticipé des services des mines et autres centres de pouvoirs, tous englués dans les doctrines de croissance, l’argot des logiciels abimés du XXème siècle. Le court terme, et la vision à trois jours par ceux qui nous dirigent, suspendus qu’ils sont au mot qui sera retenu et cité au JT. Économie virtuelle en échanges robotisés en spéculations bancaires au millième de seconde près.

Politiques drastiques pour juguler les gaspillages


Sans ce produit, toute l'économie capitaliste vorace, s'écroulera comme château de carte. Tant qu’une politique ambitieuse ne remette pas en cause les vieilleries du passé et impose des conditions drastiques pour juguler les gaspillages d’énergie. Et ce n’est pas les tentations éphémères du gouvernement à maitriser le prix du litre de fuel, qui changera la donne, ce n’est que comédie d’hypocrites.


Pussy Riot ou GAZPROM ?


La mise en œuvre de gazoduc qui traverserait cette zone géostratégique du Moyen Orient; depuis l’Asie centrale, suppose que les occidentaux doivent au préalable « sécuriser » cette zone, pour garantir la pérennité de leurs tuyaux, les artères... Dont la Syrie en est l’un des principaux maillons en puzzle de ce carrefour géostratégique de la géographique Asie/Europe. Et de l’Iran plus encore, la seconde phase ne tardera plus.


Il y a d'ailleurs des éléments étranges dans la communication occidentale, d’un coté ou les médias se scandalisent des censures de Poutine, s’outragent de la condamnation à deux ans de prison pour les trois punkettes du groupe Pussy Riot. (Voir l’analyse critique de ce groupe controversé Note: 1). De l’art, rien que de l’art et de la liberté d’expression. De sorte que ce qui a manqué dans l’expression dans cet épi phénomène médiatique, pour tenter de provoquer un blocage momentané des livraisons de gaz par le Censeur et Ex du KGB, à faire libérer les artistes activistes. Une liberté d’expression sélective à oublier de remettre en évidence, que la Russie de Poutine fournit près de 40% des besoins de gaz à la France, et plus de 70% à l’Europe occidentale. Des capacités de livraison suite à la mise en service du gazoduc North-Stream de GAZPROM, et célébrée en grandes pompes par le filloniste Fillon. Et ce n’est pas finit, la deuxième tranche sera d'ici peu mise en service pour en augmenter les volumes. De demander à M.Mestrallet, le soutien de Hollande lors de sa campagne électorale et Pdg du groupe GDF SUEZ, et d’user de son influence de petit actionnaire auprès de son patron GAZPROM groupe à majorité Russe. GAZPROM dont l’un des dirigeants, est Gerhard Schröder l'ex patron du SPD allemand et grand manitou de cette doctrine en stratégie énergie datant des années 2000 (contourner l’Ukraine)! Note 2 et 3 !

Une liberté d’expression occidentale parcellaire, qui oublie de rajouter que l’EDF est aussi le partenaire actionnaire sur le gazoduc South-Stream toujours avec GAZPROM majoritaire.

Un continent Européen engourdi

L'Europe et ses dirigeants n’ont aucun poids dans cette tragédie qui tue et massacre d’un coté comme de l’autre, tant de perte d’êtres humains en Syrie. Pas plus qu’ils n’en ont rien à y faire de cette affaire à punkettes, des membres également du groupe d'art contestataire Voïna (La guerre). Le couteau sous la gorge, et les gesticulations des représentants européens n’étant qu’'illusion à l’attention de leurs opinions. Les punkettes y ont participés allègrement. Un continent Européen engourdi, affaibli, incapable à faire varier la position des Russes au conseil de sécurité de l’ONU.



Gaz de schiste aux USA, l’illusion indépendance


Par ailleurs, l'exploitation des gaz de schiste aux USA, est vouée à l'échec économique et au delà des dégâts écologiques. D’autant que la FED pourra à volonté produire mille billet vert pour compenser, la monnaie virtuelle américaine qui par la suite, sera diluée sur toute la planète, et d'en subir les conséquences. L'intoxication schisteuse gazière liée à la géopolitique. D’ailleurs les projections dans d’autres régions, la Pologne par exemple, se sont avérées sur dimensionnées, et que les compagnies occidentales, ne se risquent plus dans ces aventures. Ils n'ont pas la FED à leur disposition, mais la BCE, aux ordres les banquiers privés.



Ce qui est un ensemble, pour ma part, de donner l’illusion, d’une part que les USA seraient de nouveau quasi indépendante en énergie, de la propagande à l’attention des Russes, qui sont une puissance à ce niveau, qui détiennent l’une des plus grandes capacités de gaz au monde.

[Rajout le 1.9.2012/

U.S.A : Face au manque d’eau, des villes ont interdit la fracturation hydraulique

31 août 2012

Par Corinne N

Avec la sécheresse qui se poursuit aux Etats-Unis, un de ses effets secondaires occupe les titres des journaux depuis plusieurs semaines : le manque d'eau a pour conséquence d'attirer l'attention sur la production des hydrocarbures "non conventionnels", les pétroles et gaz de schistes, dont la technique "fracturation hydraulique" rappelle que l'eau est un paramètre déterminant dans son utilisation.

"Avec la sécheresse estivale la plus sévère depuis 50 ans, les besoins en eau de cette industrie ne sont pas passés inaperçus. Certains États ont du prendre des mesures pour réduire ces activités. Au Texas, des villes ont interdit la fracturation hydraulique, alors que l’État du Kansas a limité l’approvisionnement en eau des sociétés de forages. Certains foreurs ont même acheminé l’eau par camions depuis des États moins touchés, voire creusé leurs propres puits. Cette pression s’est faite au détriment des agriculteurs, qui ont notamment vu les ressources hydrauliques mises aux enchères - une pratique courante- leur échapper au profit des riches industries de forage. Certaines sociétés sont même allées monnayer directement l’eau des réservoirs agricoles auprès des exploitants."

Extrait dans son contexte et article complet en cliquant ici ! (Novethic - 31/08/12)

....//....]

Nucléaire en Oman paradis !


Quand dans le centre de la station service Arabique : Comment expliquer que les EAU se lance dans la construction de centrales nucléaires, dans une zone hyper sensible, un pays qui serait également riche de pétrole. Il n’est pas impensable ni idiot de dire, que la zone d’influence des USA dans toute la péninsule Arabique, que tous ces pays sont en phase de déclin en production pétrolière, que les stocks réels ont toujours été cachés en capacité, à des intérêts immédiats selon les cours en bourse, l’économie des informations, là ou il existe le plus grand flou à ce sujet, ce n’est pas nouveau.

Faut-il sauver le tuyau NABUCCO ?


Que les ressources les plus économes pour l’exploitation sont localisées dans l’Asie Centrale, donc dans les dictatures et ex pays de l’URSS. A ce sujet, le représentant Oscar Fisher, un vert des couloirs des pouvoirs, avait beaucoup milité pour la construction du gazoduc NABUCCO. Un gazoducvenant de cette zone pour irriguer l’Europe occidentale, une infrastructure financée par plusieurs pays européens, ce afin de couper court à la domination Russe dans ce domaine. Un projet qui est en passe d’être abandonné. A suivre ...



Il me semble évident que : l’opportunité des révolutions arabes, cernées de manipulations et aux multiples facettes aidant, que l’aggravation de ce conflit en Syrie, et dans de telles conditions n’a pas de réelle possibilité de résolution politique et/ou diplomatique. Dès lors qu’il trouve sa principale source de non résolution, dans les intérêts d’une économie capitaliste mondiale sans scrupule ni moralité humaine.

Ils vous le diraient bien, c’est le MARCHE !



Pour ma part, je pense que l’emballement guerrier et général est à venir, c'est inévitable, ce TGV militaro-affairiste, est quasiment impossible a arrêter. Seul les morts, les veuves et orphelins ont de l’importance dans le plus profond de mon regard remplit de larmes et de rage, à l’aube de cette phase préalable d’une guerre généralisée au Moyen Orient.



-----------------------

Note 1 http://forget.e-monsite.com/pages/l-affaire-pussy-riot-et-la-mediocrite-journalistique.html



Note 2: Extrait depuis Wikipédia

La Reconversion de Gerhard Schröder

En tant que chancelier, Gerhard Schröder comme son homologue russe Vladimir Poutine apportent un soutien sans faille au projet de gazoduc Nord Stream en mer Baltique. Celui-ci vise à assurer à l'Allemagne un approvisionnement direct en gaz russe et ainsi échapper aux récurrents conflits gaziers russo-ukrainiens. Le projet final de construction est signé deux semaines avant l'élection parlementaire allemande de septembre 2005, qui entraînera la démission de Gerard Schröder. Peu de temps après son retrait de la vie politique, l'ex-chancelier est nommé à la tête du consortium en charge de la construction, dont le premier partenaire est la société russe Gazprom.

Gerard Schröder inaugure le premier tronçon du gazoduc le 8 novembre 2011, en compagnie de sa successeure Angela Merkel, de Dmitri Medvedev et de François Fillon.

Note 3 :

http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k/271210/la-roulette-russo-gaziere-annexe-2-dependance-et-arme-energetique

http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k/271210/la-roulette-russo-gaziere-annexe-4-lalgerie-et-la-russie-le-spot-et-la-

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 25/08/2012