Lettre ouverte à Hervé M

par K.E.G /  30 mai 2012

Lettre ouverte au camarade Mariton, candidat ump aux Législatives 2012, Député- Maire de Crest (26-III)

Mon cher Hervé,

J’apprends que tu te présentes aux Législatives de 2012, sur ma circonscription !

Il me souvient de deux choses importantes qui motivent ma décision :

  1. Le temps où tu fis publiquement « allégeance-amende honorable au FN », lorsque élu Conseiller Régional, tu briguais le poste de vice-président de Région “Rhônes-Alpes”, aux côtés de Charles Million en 1998 (lequel vit son élection de Président invalidée par le Conseil d’Etat et fut relégué aux oubliettes électorales et ton ambition de vice-présidence avec). En somme tu t’es « compromis » pour rien, puisque ta ”soumission publique”  ne te permit pas le poste convoité. Il t’en souvient ?
  1. Un certain mois de Janvier 2006, où tu t’es permis d’insulter, publiquement, les « Pupilles de la Nation » – non juifs, venus à ta séance de vœux pour te demander, publiquement,  la raison de ton silence quand à la discrimination faite entre eux et les « Pupilles de la Nation » – juifs depuis le décret 2000 (paru en Juillet 2000, comme toutes les mesures “injustes”, passées au J.O au moment des vacances estivales, lorsque l’attention des Français se relâche du fait vacancier) :
    1. Tu ramenas notre demande légitime à une sordide question matérielle, alors que le combat que nous menions était celui de l’Egalité, Egalité pour laquelle nos parents sont morts, en combattant, ce qui leur valut le titre de « Mort pour la France » et à nous le pitoyable titre de « Pupille de la Nation » (dont nous verrions 60 ans après le peu de cas fait par le monde politique dans son ensemble).
    2. En argumentant sur le fait qu’à ton avis, il n’y avait pas de discrimination. Où commence-t-elle et où finit-elle? T’es-tu une seule fois demandé pourquoi la souffrance des enfants Juifs (« Pupilles de la Nation », comme nous) a été reconnue, alors que la nôtre a été dédaignée ! La souffrance juive liée à l’Absence a plus de valeur que la souffrance goyim, pour la même cause ? Et en vertu de quoi ?  Je me permets simplement de te rappeler que les parents des 100 000 « pupilles de la Nation » – non juifs, que tu as insulté avec ta prise de position publique d’alors,  sont morts en combattant les armes à la main, ce qui leur valut le titre de « Mort pour la France », alors que les parents de « Pupilles de la Nation » – juifs sont simplement « Morts pour rien » (au regard bien entendu de la mort en combattant) et pour être plus juste, sont « morts à cause de la France » (celle qui permit la « rafle du vél d’hiv » et les suites que l’on connait, malheureusement). Alors dis moi, maintenant cher Hervé, pourquoi Sarkozy, le candidat de 2007 a promis, s’il était président de régler de suite, ce problème de discrimination (encore un qui s’est joué de l’Honneur des séquences de la « Mémoire Nationale » en jouant cette notion à la loterie des urnes…. D’autant qu’une telle promesse n’a pas été tenue, comme de nombreuses autres promesses, par ailleurs. Mais tu me diras que les problèmes de Nicolas ne sont pas les tiens, excepté que pendant 5 ans, il a été ton maître à penser et que tu as appuyé sa politique -  désastreuse, à ce qu’il parait pour les petites gens que tu ne connais pas et pour cause….. !). Se peut-il qu’il ai commis l’erreur de reconnaître une discrimination, là où toi, tu n’en voyais pas ?

Ces deux raisons majeures, sans compter toutes celles liées au quinquennat désastreux que nous venons de vivre :

  • passer outre la volonté du Peuple, exprimée en 2005 pour imposer le traité de Lisbonne
  • Modification dangereuse de la constitution
  • Envoi de renforts en Afghanistan, sans en avoir le droit constitutionnellement (souviens toi des « manipulations pour faire « régulariser »  cette « anomalie » chambre » par chambre et non par le Congrès, tel que prévu par l’ancienne constitution – au moment de l’envoi, en Juin 2008, alors que la constitution n’a été modifiée qu’en Juillet 2008
  • Etc…….

 font que je ne voterai pour toi aux Législatives 2012.

Je ne peux voter pour le mépris affiché envers ceux dont toi, comme tes collègues politiques (de ton bord ou d’ailleurs) êtes redevables, que vous le vouliez ou non.

Pose toi la question « que serais tu devenu si des gens, tel mon père  (mort le 22 Août 1944, au maquis de la Bresse, en combattant et harcelant les troupes Allemandes en repli, au petit matin vers 10H00. Je naquis quelques 3 mois après, enfant posthume qui porta toute sa vie le poids et les conséquences de cette Absence) ne s’étaient amusés à braver l’ennemi », au péril de leur vie et au risque de la misère à venir de leurs enfants ». Y penses –tu seulement ? Permets moi d’en douter quand je te vois si affairé à ton carriérisme politique. 

Telle est ma position, mais je sais qu’elle est aussi celle des 100 000 « Pupilles de la Nation » – non juifs, discriminés par 2 fois de la reconnaissance de leur souffrance, par tes amis à travers toutes la France. Je pense qu’ils ont très mal digéré une promesse (relative à la « Mémoire ») faite au titre électoral et qui s’est contentée d’en rester là, au stade électoral (ton ami Nicolas a vainement tenté, en fin de campagne, de refaire le coup pour la campagne des présidentielles de 2012….. comble du mépris ! Il en a payé le prix, tout comme les candidats UMP, à travers toute la France,  vont bientôt le payer, en partie aussi à cause de ces comportements identiques au tien).

Je tenais à te prévenir Hervé, compte tenu de notre « proximité » géographique et aussi pour te rappeler que l’on ne peut tout se permettre en politique, surtout pas en matière « Mémorielle », car cela concerne des êtres vivants déjà suffisamment marqués par leur sort depuis leur plus jeune âge, sans que ceux qui leurs sont redevables y rajoutent leur mépris.

J’attends toujours un simple accusé de réception à ma lettre ouverte, à toi adressée le 18 Juin 2011, à défaut de la plus élémentaire réponse : http://aviseurinternational.wordpress.com/2011/06/15/lettre-ouverte-d%e2%80%99un-%c2%ab-pupille-de-la-nation-%c2%bb/

Cette fois-ci, je te dispense de réponse, puisque cela se réglera dans les urnes. Il se peut que tu sois à nouveau élu, cela ne te rendra certainement pas plus humain, ni plus sensible aux discriminations (dès lors où tu les dénies). Peux-tu me dire quelle a été ta souffrance due à la guerre ?

Bonne route, camarade Hervé et bon vent.

Kelly-Eric Guillon

« Sous-Pupille de la Nation de 4éme catégorie de 39/45 »

Passé de « à part entière «  à sous »  comme en certains temps, il y eu des « untermeschen »

Source : http://aviseurinternational.wordpress.com/2012/05/30/herve-m-ump-tu-pousses-un-peu-trop-loin-le-bouchon/

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 30/05/2012