Un jeu : "Juste cause"

 

                              

 

Encore un jeu ; mais vidéo cette fois.... On n'y parle pas du Ché, mais la jacquette du jeu est un sacré clin d'oeil, non ? Sourire   De plus, le héros va faire une guerilla pour délivrer le peuple d'une ïle, de la dictature, avec des américains qui lui mettent des batons dans les roues...

Enfin, bref, vous me comprendrez, si j'y vois quelques "discrètes" allusions !! Mort de rire

                             

Courageux et prêt à tout pour faire tomber le régime de San Esperito, Rico Rodriguez arrive sur différents supports avec la ferme intention de faire parler la poudre dans Just Cause. Grand sportif, expert en maniement des armes, pilote chevronné, il va maintenant tout faire pour rendre le pouvoir aux habitants de l'île.

Just Cause est bien un jeu d'action à la troisième personne qui nous propose de prendre part à différentes missions qui vont nous permettre de faire tomber le pouvoir en place. Disposant d'une trame scénaristique principale, il n'en oublie par pour autant ceux qui ont envie de passer un peu de temps à flâner. Just Cause nous laisse ainsi une totale liberté quant aux choix des missions, principales ou secondaires, que nous voulons effectuer. Tout en avançant à notre rythme, nous allons pouvoir aider les forces en présence contre les troupes du gouvernement. D'assassinat en transports de marchandises, en passant par la libération de village, Rico à donc du pain sur la planche.

Just Cause
Pour lui faciliter la tâche, il dispose d'un arsenal conséquent (pistolet, fusil, bazooka, grenade, etc.), et d'un certain nombre de moyens de transport (moto, hélicoptère, voiture, bateau) disponibles à tout instant grâce à la fonction « Largage de véhicule » accessible depuis le PDA. Mais ce n'est pas tout, car au fur et mesure de notre progression, nous pourrons retrouver dans divers camps de base, des véhicules fournis par la Guérilla ou le cartel Rioja. Ceux-ci sont obtenus en montant notre réputation auprès de ces mêmes factions. Enfin, rien ne nous empêche également de nous accaparer l'un des véhicules qui croisent notre chemin, comme le montre la quatrième vidéo exclusive de Just Cause. Les deux autres nous emmenant faire un petit tour en mer et dans les airs.

Just Cause

Techniquement, la version Xbox 360 de Just Cause nous en met plein les yeux. Très agréable à regarder, il offre notamment une belle profondeur de champ, ou encore de jolis effets spéciaux (explosions, cycle jour/nuit, pluie, etc.). Du côté de l'animation, celle de Rico n'est pas un modèle du genre, mais une fois passées les premières heures de jeu, on s'habitue à son déhanché et on prendre vite du plaisir à le faire évoluer. Du coup, le manque de réalisme de son attitude, fini de nous choquer, lorsqu'on se rend compte que le jeu lui-même est plein d'incohérences . Et c'est donc tout naturellement que nous allons, bercés par une musique collant parfaitement à l'action, vaquer à nos occupations. Parcourir les 1000 Km2 que compte l'île ne se fera pas en une heure, il nous faut donc prendre notre mal en patience et suivre au mieux la trame principale de l'histoire tout en n'oubliant pas d'effectuer de temps en temps quelques missions annexes. Ces différents points et d'autres sont maintenant abordés dans la vidéo commentée qui suit.

Just Cause, malgré quelques défauts cités dans la vidéo, tire son épingle du jeu grâce au sentiment de liberté qu'il procure. Sur Xbox 360, la qualité de la réalisation et l'ambiance générale du jeu nous poussent à aller toujours plus loin. Bien sûr, on pourra toujours dire que la nouvelle console de Microsoft ne nous montre pas tout ce qu'elle a dans le ventre, mais le plaisir de jouer est au rendez-vous. Alors que demander de plus ? Peut-être un Just Cause 2, encore plus beau, plus grand, plus…

En exclu, une vidéo du jeu : http://www.gamersyde.com/stream_2880_en.html

 

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (2)

Yann Durst
J'ai joué a ce jeu je l'ai trouver exellent si ce n'est que c une agence americaine qui charge son agent d'aider les guerrilleros a gagner la revolution...dans lea realité ca toujours été l'inverse!
Chien Guevara
  • 2. Chien Guevara | 10/10/2008
Lol, Yann : c'est clair que dans la réalité, la CIA, et donc les américains, financent plutôt pour renverser Chavez ou Morales !
Tout comme ils avaient formé, et formaté, l'armée Bolivienne pour capturer et tuer le Ché !

A bientôt camarade ...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×