Expo photo

 

Camilo Guevara, c’est le deuxième né des quatre enfants d’un certain Ernesto Guevara de la Serna. Il a 46 ans aujourd’hui et exerce à la Havane les fonctions de directeur du Centre d’études Che-Guevara.
Du 7 mars au 7 mai prochain il nous fera découvrir une facette méconnue du révolutionnaire, sa passion pour la photographie. L’exposition qui aura lieu au Barrio Latino (46-48, rue du Faubourg-Saint-Antoine, Paris 12e) nous montrera les photos prises entre 1950 et 1960 par le Che durant ses voyages ainsi que des photos inédites et plus intimes de sa famille et de sa vie privée.

Image Hosted by ImageShack.us

" Mon père était un artiste "

D'un ton sec, il commence par refuser de faire une petite visite de l'exposition. " C'est l'accrochage, il y a du monde, trop de bruit. " Les commentaires se feront donc depuis le divan moelleux du " bar cubain ", au 2e étage du Barrio Latino (Paris XI e ). Puis Camilo Guevara, un grand costaud à catogan, tempête à l'idée de poser pour une photo. Sans lésiner sur les conseils. " Soyez professionnel ! Vous n'avez qu'à me prendre quand je parle. " Quand, enfin, on lui demande de se tourner au moins vers la lumière du jour, le quadra cubain maugrée : " Un photographe, ça prend des photos, ça ne parle pas autant. Vous avez bien un flash, non ? "

" Le Che est le symbole d'une vision de la vie, d'un engagement social "

On ne sait si son père aimait à ce point la lumière artificielle. C'est en tout cas pour ses talents de photographe - il fut un temps reporter - que l'icône révolutionnaire, exécutée en 1967 en Bolivie, est honorée à Paris. A l'occasion des quarante ans de sa disparition, le Barrio Latino expose, jusqu'au 7 mai, une centaine de ses clichés. Pas ceux du Che, célébrissimes, pris par Korda ou René Burri. Non, les photos réalisées par le guérillero lui-même. Des images d'architecture, de sport, des scènes de la vie quotidienne rapportées tout au long de sa vie et de ses multiples voyages. Etrangement, il y a très peu de photos des campagnes militaires : " Beaucoup de ses photos ont été perdues ou détruites, explique son fils. Celles de la guerre, notamment. Les photos que nous avons choisies montrent un autre visage de cet homme. Mon père était vraiment un artiste dans tout ce qu'il faisait. Un esthète engagé. " Disons-le tout net : le Che n'est pas Robert Capa et ses photos ne valent pas forcément les 5 € de l'entrée. Mais les tirages d'époque devraient plonger ses admirateurs dans une sorte de catalepsie romantique. Même si, comme souvent avec Cuba, la politique n'est pas bien loin. " Le Che est le symbole d'une vision de la vie, d'un engagement social. Il a évidemment une signification politique ", confirme Camilo Guevara. Assez pour regarder l'exposition " le Che photographe " comme un coup de pub du gouvernement de Cuba ? " Non, on l'a créée pour que le public puisse en savoir plus sur mon père à travers ses photos. Mais si ces photos peuvent aider notre Révolution, de quelque manière que soit, c'est parfait. "

" Le Che photographe ", au Barrio Latino, 46-48, rue du Faubourg-Saint-Antoine, Paris XI e . Ouvert du mardi au dimanche inclus, de 11 heures à 17 heures. Entrée : 5 €. Tarif réduit : 3 €.

Image Hosted by ImageShack.us   Le Ché (rasé de près) avec Camilo.

(remerciements à Odile qui m'a donné l'info)

5 votes. Moyenne 4.40 sur 5.

Commentaires (8)

pineau
  • 1. pineau | 20/03/2007
fantastique
j'y cours !
filain
  • 2. filain | 24/03/2007
Bonjour,
ma demande est simple: je voudrais que ceux qui vont voir l'expo me servent d'yeux. En effet, je ne compte pas venir en france pdt le temps de l'expo et pour cause j'habite à la Réunion. Ce serait vraiment sympa si vous laissiez sur le site vos impressions sur l'expo.
Merci.
ps: j'étais àPAris la veille du début de l'expo. J'en fais des cauchemars. Je suis même passée dvt le resto!
Chien Guevara
  • 3. Chien Guevara | 25/03/2007
Bonjour Filain,
J'habite trop loin aussi pour y aller ; mais j'espère sincèremment pour toi que Pineau, qui y court, nous racontera ses émotions. Et d'autres aussi, bien sur .
Chien Guevara
  • 4. Chien Guevara | 15/04/2007
Bon Pineau ne nous raconte rien ; les autres "clients" de ce site ne semblent pas être allé à l'expo ...
Filain, je ne peux donc que te recommander ce site, si tu ne t'a pas découvert de toi-même : http://www.artemig.com/
Amitiés Guevaristes
leticia
  • 5. leticia | 21/04/2007
Ce fut le hasard qui m'amena ce jour là à Paris... et vraiment je remercie le destin car ce fut une expo vraiment extra...
Je me passione pour le Che depuis quelques années déjà, et quelle joie de découvrir que l'on se sait pas tout. En effet j'ignorais l'existence d'une telle passion pour la photographie de la part du Che. Les photos étaient vraiment "professionnelles", un vrai artiste en somme... Toutes les étapes de la sa vie y étaient présentes, ce fut vraiment enrichissant.
Des posters étaient mis en vente à 80 et 120 euros (autoportrait du Che), ainsi qu'un livre qui récapitulait toute l'expo; seul inconvénient: le prix 300 euros !!!.
Les responsables de l'expo sont des gens vraiment extras, à l'écoute, à ta disposition pour plus d'explications...etc...
En clair j'ai adoré, cependant je regrette une chose: de ne pas avoir été présente pour l'avant première afin de connaître le sacré personnage qu'est Camilo Guevara.
Voilà... en espérant vous avoir fait partager un peu de cette magie...
mafalda
  • 6. mafalda | 24/04/2007
J'en reviens, je dois dire que l'endroit m'a plus impressionné que l'expo elle même, peu de photos, je les avais déjà pratiquement toute vues dans des livres (sauf celles sur les mines et son voyage au vietnam et en chine). Par contre, l'endroit est magnifique, même si j'imagine que la clientèle est loin des idées du che (entrée le soir à 20€...) on se croirait presque à Cuba. Malheureusement, le livre qui lui présente beaucoup plus de photos est à 300€. Le prix des affiches a quand même baissé (30€) mais tout de même. Autre mention particulière pour l'accueil, nous avons passé beaucoup plus de temps à discuter sur la vie du che plutôt que sur les photos. Quant à Camillo Guevara, il paraît qu'il a été excédé par les photographes qui n'ont pas arrêté de lui demander de monter, descendre, profil, face etc.... Je ne regrette pas d'y être allé, même si ce n'est vraiment pas du grand art
Chien Guevara
  • 7. Chien Guevara | 10/05/2007
Merci à vous deux pour votre récit.
A bientôt, j'espère...
verbeiren  luc
  • 8. verbeiren luc | 17/02/2008
Dommage que je ne puisse me rendre à l'e'xpo je suis à une autre à Charleroi en Belgique,j'ai pu entendre son fils à un colloque à Louvain-La-Neuve en 1996...merveilleux.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×