Carnet inedit du Che : « Le journal d’un combattant »

Sortie à la Havane des carnets inédits du Che Guevara, « Le journal d’un combattant », rédigés dans la Sierra Maestra entre 1956 et 1958 sur la voie menant à la victoire de la révolution

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pc...

Les carnets inédits du guérillero Ernesto ’Che’ Guevara, présentés aujourd’hui à la Havane, montrent un homme « courageux et cultivé », selon les mots d’un des combattants qui a lutté avec lui dans la Sierra Maestra.

L’ouvrage de 303 pages avec 40 photos et fac-similés, intitulé le Journal d’un combattant, et dédié au 83ème anniversaire de la naissance du médecin et guérillero né à Rosario, en Argentine, contient des notes recueillies par le ’Che’ au cours de la période comprise entre le débarquement du Granma (1956) et le triomphe de la révolution cubaine (1959).

« Tout ce que j’ai appris et j’ai fait dans ma vie, je le dois à l’enseignement du Che », a déclaré à l’ANSA Oscar Fernández Mell, médecin et compagnon du guérillero dans la Sierra Maestra et dans le groupe de guérilleros qu’a commandé Guevara au Congo, avant de se rendre en Bolivie, où il est mort assassiné par un militaire après avoir été capturé en octobre 1969.

Fernández Mell fut le principal intervenant lors de la présentation du volume, devant plus d’une centaine de personnes, parmi elles Aleida March, la seconde épouse de l’argentin et présidente du Centre d’études Che Guevara, qui a recueilli et préparé les textes en vue de leur publication.

Il a raconté devant l’auditoire qu’en pleine guerre il a dû voyager avec Guevara à bord d’un véhicule défectueux par des chemins de terre, le long des falaises, lors d’une nuit d’orage : « Dans un moment de tension, il m’annonça sans lâcher le volant : après, je vais te dire quelque chose (…) Quand nous sommes enfin arrivés à destination, je lui demandai ce qu’il avait à me dire. Il me répondit : c’est la première fois que je conduis. »

« Le livre qui est déjà distribué à Cuba, se vendra bientôt dans toute l’Amérique latine grâce à la maison d’édition australienne Ocean Press. Il y aura également une édition en anglais », a déclaré à l’ANSA Maria del Carmen Ariet, du Centre d’études Che Guevara.

Ariet a souligné que « nous avons reçu les encouragements et l’aval de Fidel » pour publier ces carnets.

Article paru initialement sur le site CubaDebate

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×