Atlantisme français : il faut stopper le soldat Nico !

Atlantisme, définition : L'atlantisme est le courant politique conceptualisé au début de la guerre froide qui prône une alliance militaire centrée sur les Etats adjacents l'océan Atlantique Nord et, par extension, entre l'Europe et l'Amérique du Nord (spécialement les États-Unis et le Canada). Cette alliance s'accompagne d'une coopération dans les domaines politiques, économiques et culturels.
Ce courant politique donne pour objectifs à cette alliance d'assurer la sécurité des pays membres et de protéger les valeurs qui les unissent :« la démocratie, les libertés individuelles, le gouvernement de la loi (rule of law) »
Depuis le début du XXIe siècle, l'atlantisme est souvent dénoncé, principalement dans certains pays d'Europe, comme une défense du libéralisme économique et un soutien à la politique étrangère des États-Unis.
(source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Atlantisme )


Nicolas Sarkozy, nouveau chef de guerre

L'alibi de la Libye

Des chefs d'État et de gouvernement ainsi que des représentants de pays occidentaux et arabes sont passés de la parole aux actes contre le régime libyen, à l'issue d'une réunion extraordinaire à Paris, samedi.
Au terme de la rencontre, qui visait à organiser les mesures à prendre pour faire respecter la résolution onusienne votée jeudi, le président Sarkozy a annoncé que la France avait déployé des avions Rafales dans le ciel de Benghazi pour protéger les civils.
« D'ores et déjà, nos avions empêchent les attaques aériennes sur la ville » a dit d'entrée de jeu le président français, précisant qu'ils étaient aussi prêts à « intervenir contre des blindés ».
La menace a d'ailleurs rapidement été mise à exécution : à peine deux heures plus tard, des avions français ont ouvert le feu contre des véhicules militaires libyens.
(source : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/03/19/003-libye-diplomatie-intervention.shtml )

Intervention en Côte d’Ivoire

Pressé par les menaces pesant sur les ressortissants français et l'incapacité militaire de l'Onu, Nicolas Sarkozy a plongé la France dans une nouvelle opération militaire en Côte d'Ivoire, qui met à mal ses promesses de neutralité et souligne les ambiguïtés de sa politique africaine.
Le chef de l'Etat avait pourtant promis que l'on ne l'y prendrait plus.
Lors d'un déplacement en Afrique du Sud en février 2008, il avait très clairement proclamé son intention de mettre un terme aux interventions très controversées de la France dans ses ex-colonies d'Afrique. «La France n'a pas à jouer un rôle de gendarme en Afrique», avait-il alors lancé, «la France n'a pas vocation à maintenir indéfiniment des forces armées en Afrique. L'Afrique doit prendre en charge les problèmes de sécurité».
A peine trois ans plus tard, les armes françaises ont à nouveau parlé en Côte d'Ivoire. Lundi soir, des hélicoptères tricolores ont ouvert le feu à Abidjan sur des positions du président sortant Laurent Gbagbo, qui refuse de céder le pouvoir à son rival Alassane Ouattara.
(source : http://www.leparisien.fr/crise-cote-d-ivoire/cote-d-ivoire-la-france-intervient-en-afrique-malgre-ses-promesses-05-04-2011-1394770.php )


Le modèle américain

Il semble clair que Nicolas Sarkozy, jaloux de la reconnaissance internationale envers les Etats Unis, aimerait bien leur voler la vedette. C’eut été chose faisable si le destin (ou plutôt le peuple américain) n’avait élu Barak Obama.
Symbole de liberté, de tolérance, de paix  (!!??!!) (prix Nobel 2009 ! !) ; d’un physique et d’un charisme intouchables, ce n’était même pas la peine d’essayer  d’y penser pour notre « petit » président.
Mais qu’à cela ne tienne : faute de concurrencer l’actuel président des States, il se contentera de copier son prédécesseur …

La guerre en Irak

Est-il nécessaire de revenir sur les causes de cette guerre, sur ses conséquences ? Que sont allé faire les USA en Irak, si ce n’est affirmer leur suprématie mondiale, y imposer leur impérialisme économique ravageur. En bref, ils étaient allé montrer qui était le plus fort !
Allez savoir pourquoi, mais cette page d’histoire très récente me fait penser à la France en Côte d’Ivoire. Certes le pays n’est pas attaqué, mais soi-disant défendu. Certes le contexte est différent, pour tout un tas de raisons, qu’il serait trop long d’énumérer. Mais tout de même, connaissant les deux principaux acteurs de la guerre civile Ivoirienne, prendre parti pour Ouattara, c’est favoriser un coup d’état, et surtout asseoir son colonialisme caché. On a perdu un Ben Ali, intronisons un Ouattara ! (lire : Côte d'Ivoire, qui dit vrai ? )
En Irak, côté américain, on avait sacrifié un faux diable sur l’autel du capitalisme, en la presonne de Sadam Hussein ; en Côte d’Ivoire, Gbagbo va t’il bientôt finir au bout d’une corde lui aussi ?

La guerre en Afghanistan

Directement issue des attentats du 11 septembre, la guerre en Afghanistan est de plus en plus reconnue comme une guerre de plus de l’ego américain, qui cacherait bien évidemment des enjeux économiques et géopolitiques non négligeables.
L’attaque de la France en Libye a t’elle d’autres raisons que l’ego exacerbé de notre président, qui pourrait aussi masquer des enjeux économiques et géopolitiques ? (lire : De wikileaks à l'islam, en passant par Kadhafi )
De plus, la résistance de l’adversaire et la perduration du conflit sont des points communs supplémentaires entre ces deux conflits.    

Le terrorisme islamiste

Al  qaeda aurait été créé (ou du moins mis en avant) de toute pièces par les USA et la CIA. La France, jalouse, est allé se chercher son équivalent, en médiatisant à l’excés Aqmi, attribuant des prises d’otages et des attentats non revendiqués à cette faction terroriste. (lire : AQMI serait-elle une création de Sarkozy ? )
L’affaire est encore à pauffiner, messieurs Sarkozy, Guéant, Juppé, et consor : Al qaeda a son cerveau Ben Laden (qui, soi dit en passant, a collaboré avec la CIA, avant sa diabolisation …mais là, c’est un autre débat) ; en France, pour devenir crédibles, il faut nommer un cerveau à Aqmi (un ancien africain, collaborateur de la DGSE, par exemple ?…).


La politique de l’échappatoire

En fait, tout ceci ne serait-il pas que diversion ? Une fuite face aux vrais problèmes de notre pays ? Un écran de fumée savamment diffusé et rediffusé par les médias …

Des œillères ?

Des problèmes nationaux multiples, non négligeables s’offrent au gouvernement actuel : le chômage, l’inflation, la précarisation, le démantèlement social, ect…
Face à la crise mondiale, nos dirigeants, au lieu d’aider le peuple, ont dépensé des milliards pour (soi disant sauver) les banques. La crise est désormais populaire et pas bancaire ! Moins d’un an après leur naufrage affirmé, les banques redoublaient de bénéfices. Par contre, le citoyen moyen voit les prix du gaz augmenter de 50 % en 5 ans, ceux de l’électricité de 20 % en 3 ans, le prix du litre d’essence dépasser les 10 francs (non, je ne suis pas si vieux que ça, mais les prix en francs ont plus d’impact que ceux en euros). Les denrées de base devraient augmenter d’environ 10 à 20 %  d’ici demain, aujourd’hui, ou même hier. Et toujours pour des raisons qui nous échappent. Et toujours sans augmentation de salaire !
Nicolas, t’as pas une magnifique crise sociale, là ? Alors tes guerres, on s’en fout !

La diabolisation de l’Islam

Nous avions déjà eu droit à un débat sur le port du voile, puis à la loi contre la burqa. Zut, ça n’a pas assez pris !
Allez, il nous faut un pseudo-néo-xénophobe émergent pour relancer les « affaires » : Claude Guéant (un Hortefeux en moins rouge en fait).
Le foulard  (je dis bien foulard, et donc bien loin de voile ou pire de burqa !) d’une militante du NPA a fait perdre énormémment de voix, d’adhérents, de crédibilité à ce parti qui montait légitimement en puissance. (lire : NPA, voile, laïcité : le Vrai faux-débat )
 
Claude Guéant, jour après jour, lance phrase après phrase, des incitations au racisme, qu’il vienne d’un côté ou de l’autre. Monsieur le ministre, si je me permets, vos propos n’engendrent que la haine, est-ce votre but ?
Bref, l’état français attaque Kadhafi, le gouvernement français veut un débat sur la laïcité …
Personnellement, je trouve  que réclamer un débat sur la laïcité, pendant qu’on veut donner l’impression de combattre un état intégriste en Libye (NB : je dis bien « donner l’impression », car Kadhafi est laïque), ce n’est, à mes yeux, pas politiquement correct.


 Stratégie politique

Bush, un cas d’école

Georges Bush,en 2004, pourtant très mal placé dans les sondages, a été réélu essentiellement grâce à la capture de Sadam Hussein en Irak, mais aussi grâce à sa politique de guerre contre le terrorisme, Al qaeda , Ben Laden, et l’Afghanistan. Les guerres font peur et rapprochent toujours les électeurs du gouvernement en place.
Rien ne vaut une bonne guerre, contre un bon gros méchant ennemi, pour gagner une élection.

La manipulation de l’opinion publique

Diaboliser l’islam, cultiver le racisme, exacerber la xénophobie latente, médiatiser à l’excés le moindre fait divers pour promouvoir l’insécurité, réveiller le peureux, le trouillard, le frileux, le poltron, qui est en nous …pour lui dicter  pour qui voter ! Voilà le but de notre gouvernement, avec l’aide des médias complices, et s’appuyant sur une politique étrangère guerrière et patriote, comme au bon vieux temps des colonies.

Les résultats à prévoir

Les cantonales françaises, en pleine période de guerre contre l’islam, ont consacré le Front National, qui a pulvérisé ses scores. Le PS semble le grand gagnant de ces dernières élections. L’UMP apparaît comme le grand perdant !
…/… Tiens, tiens, ça me rappelle quelque chose, ça …/…
Bon sang, mais c’est bien sur !  2002 : les médias cultivent la peur et le racisme, le FN monte, le PS est éliminé dès le premier tour, n’offrant aux citoyens que le choix entre la droite et l’extrême droite.
(voir l’excellent film sur cela : Poison d'avril, le film )
… Allez, deux ou trois faits divers bien glauques, bien « franchouillards » au printemps 2012, et on y est presque !

 

Des risques à moyen terme

Et si ceux qu'on attaque, que se soit avec des avions ou des mots, ne se laissaient pas faire ?  Quand on cultive, le racisme, on ne peux que créer de la haine. La rancoeur contre les français risque de croitre à vitesse grand V, que ce soit en Afrique noire, dans les pays arabes, ou même en métropole.

Des attentats ne sont pas à exclure ; qu'ils proviennent d'Al qaeda, d'Aqmi, d'autres réseaux islamistes, ou même de rebelles ivoiriens.
Les prises d'otages, comme récemment au Niger, risquent de se multiplier, envers des civils français. (lire : Niger, mort d'otages, la faute à qui ? )
Une vrai guerre, au sens "propre" du terme, n'est pas à exclure : en effet, pourquoi Kadhafi ne bombarderait pas Paris un de ces quatre matins ?
Et si s'imposait petit à petit une pseudo guerre civile en France, entre musulmans et catholiques ou juifs, entre arabes et français, entre exclus et privilégiés ?

Pourvu que d'autres nations ne prennent pas trop parti pour un camp ou l'autre, car après la guerre froide contre l'URSS, la guerre contre l'islam pourrait s'avérer très chaude ! Et pour sur, elle serait mondiale ...

Merci à Guim's pour la relecture et les corrections


5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Blanc Sylvain
  • 1. Blanc Sylvain | 19/05/2011
Bonjour je cherche un groupe d'activiste antie-gouvernemental pour mis intégrer pourrait tu m'aider merci.
tonangel@live.fr

Un groupe pres a intervenir.
0699046336

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10/01/2012

×