"Arafat génait", affirme le polonium !

Yasser Arafat, dans son bureau de Ramallah, en septembre 2004.Un documentaire de la chaîne qatarie Al-Jazira affirme que l'ancien leader palestinien a été empoisonné au polonium, une substance radioactive.

Yasser Arafat, l’ancien leader charismatique de la lutte palestinienne, a-t-il été empoisonné ? C’est en tout cas ce qu’avancent, mardi 3 juillet, les conclusions des analyses d’un laboratoire suisse, citées dans un documentaire de la chaîne qatarie Al-Jazira.

Mort en novembre 2004 à l’hôpital militaire de Percy, en région parisienne, le dirigeant palestinien serait tombé gravement malade en raison d’une exposition au polonium, une puissante substance radioactive. Les analyses ont porté sur des échantillons biologiques prélevés sur les derniers effets personnels du dirigeant palestinien, comme ses vêtements, sa brosse à dent ou encore son célèbre keffieh.

« Nous avons trouvé [un niveau] significatif de polonium dans ces échantillons », déclare François Bochud, directeur de l'Institute for Radiation Physics de Lausanne, dans le documentaire réalisé après neuf mois d’enquête. « Les niveaux étaient substantiels [...], ce qui montre qu'il y a une quantité anormale de polonium », une substance qui n'est accessible, selon lui, qu'à « des gens qui s'intéressent ou construisent des armes nucléaires ». Suivez le regard…

Mort mystérieuse

Le polonium est la matière avec laquelle a été empoisonné l'ex-espion russe Alexandre Litvinenko, mort en 2006 à Londres. D’après Al-Jazira, les symptômes de l'espion – diarrhée, vomissements, perte de poids – seraient les mêmes que ceux de Yasser Arafat lors de son hospitalisation près de Paris.

Arafat, tombé gravement malade dans son quartier général de Ramallah, en Cisjordanie, est mort le 11 novembre 2004 à Percy. Sa mort est toujours restée une énigme et plusieurs rumeurs ont circulé sur les causes de son décès : cancer, cirrhose, sida… De nombreux médecins se sont rendus à son chevet mais n’ont pas réussi à déterminer la raison de la détérioration rapide de son état.

À l’époque, des Palestiniens avaient accusé Israël de l’avoir empoisonné. L’enquête d’Al-Jazira évite pour sa part toute accusation contre l’État Hébreux.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/07/2012

×