Lettre de Cantona aux élus

L'ancien footballeur a envoyé une lettre aux maires afin de recueillir les 500 signatures...

Voici une candidature que personne n’avait vu venir.  Après le football, le cinéma et le théâtre, Eric Cantona s’attaque à la politique. Libération.fr s’est procuré une lettre de l’ancien attaquant adressée aux maires de France afin de recueillir les 500 signatures nécessaires pour se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Dans cette lettre, Cantona se présente comme un «citoyen engagé attentif à notre époque, aux chances qu’elle offre aux plus jeunes - trop limitées - aux injustices qu’elle génère - trop nombreuses, trop violentes, trop systématiques.»

Le candidat Cantona explique cet engagement par un besoin urgent «de prendre la parole, plus gravement qu’à l’accoutumée, mais aussi avec un sens aigu de [s]a responsabilité, à l’heure où notre pays est au devant de choix difficiles et déterminants pour son avenir.» Pour l’instant, on n’en sait pas beaucoup plus sur son programme et ses orientations politiques. Appellera-t-il toujours à faire sauter les banques en exhortant les Français à retirer leurs économie comme il avait pu le faire en décembre 2010?

L’intégralité de la lettre est à lire ci-dessous :

 

ERIC CANTONA
citoyen engagé
www.ericantona.fr
 

Paris, le 4 janvier 2012,
Madame, Monsieur le Maire,

 

Comme vous le savez, au-delà d’activités professionnelles qui m’ont conduit d’une carrière sportive de haut niveau à des activités artistiques, je suis un citoyen attentif à notre époque, aux chances qu’elle offre aux plus jeunes — trop limitées — aux injustices qu’elle génère — trop nombreuses, trop violentes, trop systématiques.
Je suis un citoyen engagé.


Cet engagement m’impose aujourd’hui de prendre la parole, plus gravement qu’à l’accoutumée, mais aussi avec un sens aigu de ma responsabilité, à l’heure où notre pays est au devant de choix difficiles et déterminants pour son avenir.
Cet engagement m’amène à me tourner vers vous, car vous êtes dans la fonction que vous occupez, un acteur prépondérant du quotidien de vos administrés, de nos concitoyens, vous êtes un maillon puissant de confiance dans le personnel politique, dans l’avenir de nos institutions, et dans le lien social que vous contribuez à tisser jour après jour, mois après mois, année après année.


Si je me tourne vers vous, Madame, Monsieur le Maire, c’est pour requérir votre signature dans le cadre du débat politique dans lequel le pays s’engage. C’est une marque de confiance que j’attends de vous, un acte qui garantira à vos préoccupations d’être justement représentées dans ce débat. Mon objectif, vous l’aurez compris, est de recueillir 500 signatures au moins...


Elle me permettront de porter un message simple mais clair ; un message de vérité mais de respect ; un message solidaire et puissant. Un message attendu par notre pays et par ces millions de familles dont on oublie les souffrances quotidiennes et desquelles la puissance publique s’est éloignée.
Si vous m’accordez votre paraphe, je saurai porter cette idée forte, avec bien d’autres aussi déterminés que moi, et je le ferai également en votre nom.


Je vous remercie par avance de bien vouloir marquer votre approbation en renvoyant le formulaire que vous trouverez ci-joint.


Je vous prie d’accepter, Madame, Monsieur le Maire, l’expression de mon plus profond respect.
 

Eric CANTONA



Cantona, candidat pour le logement

La Fondation Abbé-Pierre a confirmé mardi la candidature - médiatique et non politique - d'Eric Cantona, révélée par le site de Libération. L'ex-footballeur devenu acteur "cherche bien 500 signatures, non pour la présidentielle, mais pour que le logement soit une priorité", explique Patrick Doutreligne, délégué général de l'association.

Eric Cantona est parrain de la Fondation Abbé-Pierre

Eric Cantona et la Fondation Abbé-PierreMardi matin, l'ensemble de la classe politique a commenté la vraie-fausse candidature d'Eric Cantona, révélée par le site de Libération lundi soir. Quand Cécile Duflot craint sur France Inter que l'ex-footballeur devenu acteur soit "atteint de la maladie de la présidentielle", François Baroin assure sur i-Télé que les élus de Troyes, dont il est maire, ne donneront pas leur signature à l'agitateur. Pour autant, le ministre de l'Economie "préfère", non sans ironie, "le Cantona qui s'occupe du logement que le Cantona qui proposait aux Français de liquider leurs avoirs dans les banques pour provoquer un désastre".

"Il faut un aiguillon dans cette campagne"

Pour calmer le buzz provoqué par l'entrée en campagne d'Eric Cantona, la Fondation Abbé-Pierre a expliqué à l'AFP la démarche de la star. Eric Cantona, parrain de l'association caritative, "va bien chercher 500 signatures, non pour la présidentielle, mais pour que le logement soit une priorité. Pour que les maires signent l'appel à la mobilisation de la fondation, pour que le logement soit le thème majeur de la campagne", a ainsi développé Patrick Doutreligne, délégué général de la Fondation Abbé-Pierre. "Il faut un aiguillon comme Cantona pour redonner au logement la place qu'il mérite dans cette campagne", a répété Patrick Doutreligne.

Dans un courrier du 4 janvier, adressé aux maires de France et reproduit par Libération, l'ancienne star du ballon rond souligne qu'il est "un citoyen attentif à notre époque, aux chances qu'elle offre aux plus jeunes – trop limitées – aux injustices qu'elle génère – trop nombreuses, trop violentes, trop systématiques". "Si j'ai choisi la cause du logement, c'est qu'elle me semble essentielle et qu'elle concerne 10 millions de personnes", a-t-il expliqué dans Libération. Et de donner rendez-vous à tous les candidats le 1er février, Porte de Versailles à Paris, quand la fondation Abbé-Pierre rendra publique son rapport annuel.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 19/01/2012

×