Vidéosurveillance : on y renonce partout, sauf en France

Dans une interview donnée à France Soir, la ministre de l’Intérieur promet de tripler le nombre de caméras de surveillance sur la voie publique en 2009. Un mode de lutte contre la délinquance pourtant considéré depuis longtemps comme inefficace et coûteux par les Anglosaxons qui ont abusé de ces méthodes.

Pour Michèle Alliot-Marie, lutter contre le sentiment d’insécurité, c’est comme rétablir la confiance sur les marchés financiers : ça se fait à coups de gros chiffres!

Jeter un oeil sur la suite...

(photo : bohwaz - Flickr - cc)

×