Ollanta Humala président ou la revanche de "l'autre Pérou"

L'élection d'Ollanta Humala à la présidence du Pérou représente une revanche éclatante pour des pans entiers du pays, les Indiens pauvres, grands oubliés des élites économiques, et le futur chef de l'Etat devra gérer cette immense attente sociale et la méfiance des marchés.
Humala avait perdu l'élection en 2006 pour avoir effrayé, en raison de son affinité supposée avec le socialisme étatiste du président vénézuélien Mais cette fois, c'est lui qui a joué sur la peur, celle d'un retour aux excès des présidences d'Alberto Fujimori (1990-2000) en cas de victoire de sa fille Keiko, sa rivale de droite.

Le Pérou vote enfin à gauche...

×