Niger : un putsch d'AREVA ?

Assis sur un trésor, l'uranium, qui en cinq ans a vu plus que décupler sa valeur marchande, le Niger tente par tous les moyens de rééquilibrer ses rapports avec le géant français Areva.
Mais ce bras de fer politico-économique ne va pas sans mal et sans frictions avec la France, l'ancienne puissance coloniale.

Car à la différence d'autres pays africains où la France est économiquement présente via des entreprises, le Niger, troisième producteur mondial, représente un enjeu hautement stratégique: un tiers de l'électricité d'origine nucléaire (environ 75% de la production totale) produite par EDF (Electricité de France) dépend de l'uranium nigérien!

Et pour le Niger, avant-dernier pays le plus pauvre au monde, l'objectif est d'augmenter logiquement sa part de ce gateau qui grossit, notamment en diversifiant ses partenaires, en particulier des compagnies chinoises agressives déjà sur le terrain. 

En direct du stade Areva au Niger, le match de la coupe Uranium : France-Chine ...

×