Niger, mort d'otages, la faute à qui ?

OTAGES TUÉS AU NIGER - Les dessous de l'opération meurtrière

Le ministre de la Défense Alain Juppé a affirmé dimanche soir sur TF1 que le gouvernement «assumait pleinement» la décision prise d’intervenir militairement avec les Nigériens pour tenter de libérer les deux otages français enlevés vendredi et tués dans cette opération.

Selon une source militaire plutôt "radicale : "L'opération d'enlèvement des otages a échoué, et il faut le dire. Le risque de mort des otages a toujours été pris en compte. Mais le message qui a été envoyé aux ravisseurs était clair, fort, délibéré et voulu comme tel. Ça suffit ! Nous disons aux ravisseurs : nous vous pourchasserons et nous vous détruirons, y compris si nos otages y perdent la vie. Je suis bien sûr navré pour ces morts de deux compatriotes. Mais je le dis : c'est une opération réussie."

Deux articles qui appellent à réflexion ...

×