Lula le « gentil réaliste » - Chavez le « méchant populiste »

Dans un article paru dans la rubrique Rebonds du 17/02/2005, Jacques Amalric entreprend une analyse des relations entre Lula et Chavez à partir d’observations qu’il a manifestement faites à Porto Alegre (ou à partir de faits qui lui furent rapportés, peu importe.) Une manière indirecte de comparer les deux chefs d’Etats - exercice de style apparemment obligé pour les journalistes et les essayistes du Forum Social -, et le moyen, pour Amalric, de donner court à toute la finesse de son analyse en dépeignant le gentil « réaliste » et le méchant « populiste ».

Lire Johanna Levy en réaction à cet article...

×