Lettre ouverte d'un pupille de la nation

(...)Tu ramenas notre demande légitime à une sordide question matérielle, alors que le combat que nous menions était celui de l’Egalité, Egalité pour laquelle nos parents sont morts, en combattant, ce qui leur valut le titre de « Mort pour la France » et à nous le pitoyable titre de « Pupille de la Nation » (dont nous verrions 60 ans après le peu de cas fait par le monde politique dans son ensemble).
En argumentant sur le fait qu’à ton avis, il n’y avait pas de discrimination. Où commence-t-elle et où finit-elle? T’es-tu une seule fois demandé pourquoi la souffrance des enfants Juifs (« Pupilles de la Nation », comme nous) a été reconnue, alors que la nôtre a été dédaignée ! La souffrance juive liée à l’Absence a plus de valeur que la souffrance goyim, pour la même cause ? Et en vertu de quoi ?...

Lire la lettre ouverte de K.E.G à Hervé M...

×