Les Shadoks appliqués à l'affaire Woerth

(couverture des Shadoks en grande pompe)«Il vaut mieux communiquer même s’il ne se passe rien que de risquer qu’il se passe quelque chose en ne communiquant pas», «En essayant continuellement on finit toujours par réussir, donc plus ça rate, plus on a de chances que ça marche». Du Raffarin? Du Frédécric Lefebvre? Non, du Shadok. Comme quoi les sarkozystes n'ont rien inventé, nous rappelle la blogueuse Aliocha.

Rire jaune de la suite ...

×