Le rock est-il de gauche ?

Depuis les fifties, le rock est synonyme de rébellion et souvent d’immoralité. Son arrivée a soufflé sur le monde occidental un vent de liberté qui déshabillait les adolescentes et remettait en cause le patrimoine et la culture conservatrice de leurs parents. Pour autant, le déhanché suggestif d’Elvis Presley et l’homosexualité affichée de Little Richard ne constituent pas une orientation politique. L’absence de message politique est un constat qu’on peut élargir à tout le rock : combien de groupes, finalement, ont adopté un discours aussi marqué que celui des Clash, Gang Of Four, Rage Against the Machine ou Dead Kennedys, dont le leader Jello Biafra s’était présenté à l’élection municipale de San Francisco en 1979 en exigeant que policiers et homosexuels échangent leurs tenues ? A l’opposé, a-t-on déjà entendu parler d’une scène ‘Rock for Capitalism’ ?

L’engagement politique dans la chanson populaire...

×