La lucha sigue, señor Obama !

Evo Morales en Bolivie, Hugo Chávez au Venezuela, Rafael Correa en Equateur : ces trois dirigeants doivent leur existence politique au fait que la société créole a perpétué jusqu'à aujourd'hui des relations de pouvoir héritées de la conquête espagnole, sans laisser émerger la composante indienne. L'analyse du chroniqueur espagnol Miguel Angel Bastenier...

Lire l'article...

×