La «guerre» au terrorisme dont l'objectif est d'enclencher une troisième guerre mondiale

Les clés pour comprendre les récents évènements économiques et politiques internationaux sont d’une part : admettre que l’économique commande au politique et rarement l’inverse. De ce premier axiome découle le second, stipulant que les puissances de la finance mondiale commandent aux puissances de la politique internationale, qui elles, doivent s’assurer que les classes sociales s’engagent sans tergiverser sur les sentiers qui leurs sont assignés. Ces sentiers d’austérité pouvant être, d’accepter le degré d’exploitation de la force de travail requis pour sauver ce système économique déjanté. Ces sentiers d’austérité pouvant être de se résigner aux sacrifices ultimes que les généraux dicteront – pouvant aller jusqu’à la mort – pour sauver ce système économique dépravé.

Lire l'analyse de Robert Bibeau ...

 
×