La grève des étudiants au Québec continue

Pour les fils d’ouvriers et de petit-bourgeois en cours de paupérisation, l’échec de la revendication du gel des droits de scolarité signifie qu’ils devront travailler davantage à la quincaillerie, à la librairie, à la cafétéria, dans un restaurant ou dans un supermarché, ou encore se dégoter un deuxième emploi tout en poursuivant leurs études à plein temps - s’ils y parviennent - et cela, tout en s’endettant davantage...

Lire l'aticle de Robert Bibeau ...

×