La Grèce, hôtage de la France et l'Allemagne

Les Grecs ont faim, mais leurs arsenaux de guerre sont remplis. Et ils continuent à acheter des armes. Cette année 3% du PIB vont êtres brûlés en dépenses militaires. Seuls les États-Unis, en proportion,peuvent s’en permettre autant. Mais qu’est-ce-qui pousse Athènes à dépenser ainsi des montagnes ? La peur des Turcs ? Non, c’est la cupidité de Merkel et Sarkozy. Les deux dirigeants européens ont mis le gouvernement grec dos au mur depuis des mois : si vous voulez de l’aide, si vous voulez rester dans la zone euro, vous devez acheter nos chars et nos beaux navires de guerre...

Etats d'armes en Europe ...

Grèce Europe vente d'armes Allemagne France chantage bancaire

×