L’état policier de la loi 78 s'affiche sans honte à Montreal occupée

L’ÉTAT POLICIER S’AFFICHE SANS HONTE À MONTRÉAL OCCUPÉE

La ville de Montréal somnolait encore alors que les arrestations avaient débuté tôt en matinée. Des cortèges de voitures noires aux vitres teintées s’étaient immobilisées devant la résidence de quelques enfants présumés manifestants; des phalanges de policiers armés, garde-chiourmes de l’État policier, s’étaient précipitées à l’assaut pour perquisitionner, fouiller, arraisonner et intimider...

Lire l'article de Robert Bibeau ...

×