L'économie impérialiste, néocolonialisme belliciste ou pilleur

Mort en AfriqueQuand les guerres civiles, les guerillas et les coups d’états sont terminés, l’économie impérialiste s’adapte et change de stratégie. Pour illustrer ces propos, deux articles.
Le premier relate la vente d’armes en constante hausse en Afrique.Conflits, guerillas, guerres civiles, et génocides entre ethnies : le cocktail parfait pour les fabricants et revendeurs d’armes.Le second parle de l’amérique du sud, où la plupart des pays, après leurs lots de dictatures, guerillas et coups d’états, se retrouve en deuxième phase d’impérialisme économique : la phase « pacifique », plus discrète, mais plus sournoise, qui consiste en un pillage des ressources, sans que le pays soit une « colonie officielle »...

Lire les deux articles de Capitaine Martin ...

×