Israël, le crime de trop !

On avait mesuré à Gaza l’inhumanité dont était capable le gouvernement israélien. On connaissait son mépris total des principes du droit international. On pressentait sa volonté d’étouffer de faim et de soif le peuple de Gaza en maintenant à son encontre un scandaleux blocus. On avait toutefois du mal à imaginer que les dirigeants de cet État soient capables d’attaquer au petit matin avec des commandos militaires une flottille de six bateaux affrétée par des organisations non gouvernementales à but humanitaire, de tuer froidement certains de ceux qui étaient à bord et d’en blesser d’autres.

Se révolter en lisant la suite...

×