Immigration : Afghans sacrifiés, charter provisoirement annulé.

Le gouvernement renonce -provisoirement- au charter d’immigrés Afghans qu’il comptait affréter dans la précipitation pour Kaboul, avec les autorités britanniques.
Plusieurs associations de défense des droits de l’homme s’étaient inquiétées « des risques encourus par les Afghans », rappelant le sort de Mohamed Hussein, à qui l’Australie avait refusé l’asile, décapité à son arrivée en Afghanistan.
La mobilisation a fait reculer Brice Hortefeux, qui compte poursuivre ce type « d’expulsions collectives », qui sont l’un des objectifs fixés par Nicolas Sarkozy sur le dossier immigration dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne.

Lire l'article...

×