Géopolitique paramilitaire

Les conflits qui naissent après la fin de la guerre froide, ou qui y survivent, s’écartent du schéma des guerres conventionnelles. Ce sont des guerres dites asymétriques, par exemple en Somalie, en Bosnie, en Tchétchénie, ou bien des conflits internes.
Plus tard s’amorcent les guerres contre les groupes djihadistes, et les longues phases de guérilla.
Ce sont donc des guerres qui ne portent pas vraiment ce nom, qui fournissent un terrain adapté au développement d’acteurs privés, au côté des armées nationales. Nées des décombres de la guerre froide, les sociétés militaires privées sont devenues un acteur incontournable des conflits d’aujourd’hui, à tel point que leur nombre dépasse parfois celui des armées nationales...

Des sociétés aux statuts juridiques flous et aux règles éthiques discutables...

×