Foot : carton rouge pour la FIFA

La devise de la Coupe du monde 2010 "Ke Nako ("Il est temps") - Celebrate Africa's humanity" dit bien les attentes des Africains quant à l'événement. Pour les jeunes footballeurs sud-africains et pour leurs supporters, accueillir cet événement planétaire dans leur pays n'est rien moins que la réalisation d'un rêve. Mais quelles retombées le commerce local peut-il en espérer ? Les contrats et les commissions n'ayant absolument pas pu être négociés, ce sont les sponsors habituels de la FIFA qui possèdent les droits exclusifs. Le marché local héritera au mieux des miettes. Même les nuitées rapporteront indirectement à la FIFA...

Le reportage d'Arte, l'article de radio 86 ...

×