Enquête : Journaliste en France, un métier de plus en plus risqué

En une semaine, quatre convocations et une mise en examen dans trois médias. La liberté de la presse régresse dans l’Hexagone.

Jeudi, Joseph Tual, journaliste à la rédaction nationale de France 3, a été entendu par un juge d’instruction lillois à la suite d’une convocation pour "recel de violation du secret professionnel". Le juge agissait à la suite d’une plainte déposée par un policier marocain à la retraite visé par un mandat d’arrêt international dans le cadre de l’affaire Ben Barka.

C'est un pays dans lequel la police peut débarquer chez le journaliste d'un quotidien, l'humilier devant ses enfants, l'insulter, le menotter, le déshabiller complètement au dépôt... A cause de quelques mots écrits dans ce journal qu'il a dirigé pendant quelques mois.

Ce pays, c'est la France de 2008.

L'affaire, hallucinante, est racontée par Libération. Vendredi matin, Vittorio de Filippis, journaliste à Libération, est réveillé à 6h40 par des coups frappés à la porte de sa maison.

Deux articles de Rue 89 sur la police et la presse ...

×