Caracas et la violence ...

Opération de police en 2012 dans le quartier de Petare, un des plus chauds de Caracas.Depuis dix ans, un classement des 50 villes les plus violentes du monde est régulièrement cité par la presse mondiale. La nouvelle liste, révélée lundi à Mexico, classe Caracas en tête, avec 3 946 homicides en 2015, soit 118 pour 100 000 habitants. Des dizaines de médias, de la BBC au quotidien espagnol El País, ont repris en bonne place le classement du CCSPJP (Conseil citoyen pour la sécurité publique et la justice pénale), décrit comme un «organisme indépendant» ou «ONG». Le CCSPJP est-il pour autant une source fiable ? Pour le prouver, le conseil détaille sa méthodologie sur son site. On y apprend que les sources officielles sont privilégiées (police, autorités sanitaires, municipalités, ministères), et quand les chiffres relèvent du secret d’Etat, comme au Venezuela, un décompte est établi d’après les informations de la presse locale. Un pis-aller peu satisfaisant...

 

 

désinformation Caracas Vénézuela

×