Besson avait pourtant promis ...

Au lendemain du séisme de janvier dernier en Haïti, le ministre de l'Immigration Eric Besson avait promis la clémence envers les sans-papiers haïtiens. Mais six mois plus tard, la Cimade dénonce la sévérité des préfectures qui n'ont pas assoupli leurs critères de regroupement familial, exigent toujours des documents d'état civil irréalistes et continuent de signer des arrêtés de reconduite à la frontière à destination d'un pays ravagé.

Sans-papiers: Haïtiens mais expulsables quand même...

×