Anka et Marie, partisanes de l'Est éxécutées

A l'heure où notre président fait campagne pour le patriotisme (lire le malodorant projet de loi : "Allégeance aux armes" : la proposition polémique de l'UMP ), et en cette période de commémoration des attentats du 11 septembre, il serait peut-être intelligent de parler du patriotisme sous l'occupation, il y a quelques années ...

Comment une nation qui a fait fusiller ses patriotes, peut-elle quelques décennies plus tard réagir à l'opposé et sanctionner ceux qui ne le seraient pas ? Hélas, ce phénomène n'est pas réservé à la France, qui essaie de s'exorciser, en commémorant Guy Moquet (lire Guy Moquet et sa lettre) : dans tous les pays d'Europe, les gens qui aimaient leur pays au point de refuser toute corruption, en ont payé de leurs vies.

Lire les lettres d'adieu de Anka et Marie ...

×